La Ville de Granby a lancé un appel d'offres pour la fourniture et l'installation de jeux d'eau au parc de l'Érablière, situé rue du Séminaire.

La région en bref

Des jeux d'eau au parc de l'Érablière
La Ville de Granby a lancé un appel d'offres pour la fourniture et l'installation de jeux d'eau au parc de l'Érablière, situé rue du Séminaire. Le budget associé à ce projet est de 150 000 $, selon le surintendant aux bâtiments, parcs et terrains de jeux de la Ville, Gaétan Belhumeur.
Difficile cependant de dire ce qui sera mis en place, alors que la Ville est « en demande de propositions ». Les jeux d'eau devraient être plus gros que ceux installés au parc Racine et un peu plus petits que ceux du parc Jean-Yves Phaneuf, estime néanmoins M. Belhumeur.
Il s'agira du sixième parc municipal à être doté de ce type d'installations. Celles-ci devraient être en place avant le 1er juillet, avance Gaétan Belhumeur. Marie-France Létourneau
Initiation au ski pour les enfants
L'Association des stations de ski du Québec invite les familles à une journée d'initiation au ski et à la planche à neige pour les enfants de 5 à 8 ans. La journée se tiendra gratuitement le 12 février. Même l'équipement est fourni.
Les stations de ski de Bromont, Sutton, Mansonville, Orford et Lac-Mégantic participent à cette journée spéciale où les parents pourront évaluer l'intérêt de leur enfant pour les sports de glisse. Le cours d'initiation est d'une durée d'une heure.
Pour profiter de l'occasion, il faut réserver au initiation.maneige.ski. La Voix de l'Est
L'animalerie garde toujours espoir de retrouver le chiot, qui était toujours introuvable mercredi.
Un chihuahua volé en plein jour
L'animalerie de Cowansville a été victime, samedi, du vol audacieux d'une femelle chihuahua de huit semaines.
L'entreprise a publié en ligne des photos tirées de caméras de surveillance et du chien en question.
Une personne a été arrêtée, rapporte Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l'Estrie.
Cependant, l'animalerie garde toujours espoir de retrouver le chiot, qui était toujours introuvable mercredi, ajoute la gérante du commerce. « J'ai parlé avec la femme avec qui l'homme est entré et elle dit qu'ils n'ont plus le chien. On entend toutes sortes d'histoires (NDLR : le chihuahua aurait été vendu ou donné à un membre de la famille). C'est pour ça qu'on a posté des statuts pour essayer de le retrouver. On veut savoir si le chien est bien. »
Samedi, en plein jour, une famille serait entrée à l'animalerie juste avant le vol. La femme et les enfants seraient sortis quelques instants avant l'homme, qui aurait commis le vol, raconte la gérante, qui a préféré ne pas être identifiée. Une porte sépare le couloir et les cages des chiens. Il aurait simplement ouvert la porte de celle où se trouvait deux chihuahuas avant d'en prendre un et de refermer la cage. Cynthia Laflamme