Les policiers « intensifieront leurs opérations » sur le réseau routier du 22 juin au 2 juillet, dit la SQ.

La région en bref

Présence policière accrue sur les routes

Le bilan s’améliore, mais les policiers de la SQ continueront d’être plus nombreux à surveiller les routes en prévision des longs congés de la fête nationale et de la fête du Canada.

Du 22 juin au 2 juillet, ils « intensifieront leurs opérations » sur le réseau routier du district policier de l’Estrie et du Centre-du-Québec, indique la SQ par voie de communiqué, et ce, afin de cibler « particulièrement la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou la combinaison des deux ».

« La vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant feront également partie des infractions ciblées par les policiers », dit la SQ. Les collisions mortelles sont principalement causées par les conduites avec les facultés affaiblies, la vitesse excessive et l’utilisation du cellulaire au volant.

La SQ encourage aussi les motocyclistes à faire preuve de prudence « notamment en anticipant le risque, en adoptant un comportement prévisible sur la route ainsi qu’en respectant les limites de vitesse prescrites et leurs propres limites ». Les automobilistes doivent aussi porter une plus grande attention aux motos, dit le corps policier.

Délais réalistes
Finalement, les agents recommandent à tous les usagers de la route de planifier leurs déplacements et de se fixer des délais réalistes « afin d’arriver à destination tout en respectant les règles de sécurité ».

« Respecter les lois en vigueur lors de ses déplacements, être courtois et accroître sa vigilance font également partie des bonnes habitudes de conduite afin de réduire les risques de collisions », dit la SQ.

Coupable de tentative de vol

Bien qu’il le niait, un homme de Farnham a été trouvé coupable, vendredi, d’avoir essayé de forcer le guichet automatique d’un bar de sa municipalité avec un tournevis. Une caméra de surveillance l’ayant pris sur le fait, Christian Papineau, 39 ans, a été trahi — malgré son déguisement — par son comportement louche en visitant le lieu du crime une heure plus tôt dans la nuit du 31 mai 2017. Le juge Serge Champoux, de la Cour du Québec, l’a condamné à 100 heures de travaux communautaires et à respecter une probation de 18 mois. M. Papineau avait déjà des antécédents de vol. Pascal Faucher