La région en bref

Trois armes, un jour de prison

Bien qu’il ait été détenu pendant 36 jours, un Américain arrêté à la douane de Saint-Armand pour importation non autorisée d’armes a été condamné à... un jour d’emprisonnement, cette semaine au palais de justice de Granby. Kang Lu, un homme de 44 ans du New Hampshire, avait été intercepté le 13 octobre alors qu’il tentait de traverser la frontière canadienne en possession de trois pistolets et de chargeurs. Il avait aussi déclaré qu’il ne détenait pas d’arme. Les biens saisis ont été confisqués. Il y a en moyenne une trentaine de saisies d’arme à la frontière entre le Québec et les États-Unis chaque année, indique l’Agence des services frontaliers du Canada. Pascal Faucher

Sentence pour une bagarre

Le couperet est tombé pour l’une des personnes ayant participé à une bagarre survenue le 3 mai dans un stationnement de la rue Brébeuf, à Granby. Le tribunal a imposé un an de prison à Marc-Antoine Paulin, 19 ans, pour son implication dans la rixe au cours de laquelle un homme de 37 ans avait été blessé d’un coup de couteau. En soustrayant le temps passé en détention préventive, il lui reste trois mois à purger. À sa libération, il sera interdit à M. Paulin de posséder des armes pendant 10 ans. Son coaccusé Jean-François Langlois-Curadeau, 19 ans, a lui aussi plaidé coupable et doit recevoir sa peine dans les prochaines semaines. Comme M. Paulin, il est accusé de menaces, de voies de fait armées et de voies de fait causant des lésions. Pascal Faucher

Les policiers à la rencontre des aînés

À l’occasion de la Semaine de la prévention de la criminalité, les policiers de Bromont sont allés à la rencontre des aînés, mercredi. Ils se sont ainsi rendus à la Résidence Bromont pour rencontrer des personnes âgées et leur prodiguer des conseils de prévention, notamment en matière de fraude et d’intimidation. Une vingtaine de personnes ont assisté à la conférence qui était présentée par le sergent Mathieu Lacroix et une représentante de la FADOQ. Karine Blanchard

Achat d’un côte-à-côte et d’un chasse-neige

La Ville de Cowansville a autorisé l’achat d’un côte-à-côte, pour 14 000 $, et d’un chasse-neige de 21 000 $ pour le Service des infrastructures et des immobilisations. Ces deux équipements serviront dès cet hiver après les tempêtes de neige. « Le chasse-neige est un équipement spécialisé pour sortir la neige des bordures de rue et des trottoirs plus rapidement, informe Sylvain Perreault, directeur des travaux publics de Cowansville. Avant, on prenait toute la neige sur le trottoir et en bordure, on poussait ça au milieu de la rue, ensuite on la ratissait sur le bord de la rue pour ne pas nuire à la circulation. Après ça, on venait la ramasser. C’était un peu chaotique. Tandis que l’équipement qu’on veut acheter, il met la neige à la bonne place sur le bord de la rue. » Le ramassage de la neige pourrait se faire en même temps. Le côte-à-côte sera utilisé par le signaleur qui précède les travaux de tassage et de ramassage de la neige. Normalement, celui-ci circule à pied. Avec le côte-à-côte, il pourra prendre de l’avance pour déplacer les poubelles qui sont sur les trottoirs, mettre des bollards pour interdire le stationnement dans les rues où l’opération sera effectuée en plus de signaler les travaux. Cynthia Laflamme

Un abri pour les clients de Limocar

Les clients de Limocar qui prennent l’autobus au stationnement incitatif de la rue Principale, à Cowansville, pourront bientôt avoir un endroit où attendre au chaud. Le propriétaire de l’endroit, Roger Lessard, a obtenu de la Ville l’autorisation de faire changer le zonage pour y permettre un espace de restauration. « Il n’y a pas de place actuellement pour rentrer à la chaleur quand il fait froid ou qu’il pleut. Il va y avoir un petit casse-croûte pour ramasser un sandwich ou un café. Et il va y avoir une salle de bain. Un peu comme à la sortie 74, où il y a un dépanneur, mais en plus petit. » Tables et chaises permettront de s’assoir durant l’attente. C’est un petit logement au bout de l’édifice où se trouvent des entrepôts qui sera rénové. Ce stationnement permet d’y laisser sa voiture pour 3 $ par jour et de prendre l’autobus jusqu’à Montréal ou toute autre destination proposée par Limocar. Cynthia Laflamme

Récupération 2000: Cowansville rachète des conteneurs

Après la faillite de Récupération 2000, cet été, les villes de Bedford et de Cowansville ont acquis et divisé un lot de conteneurs pour la récupération de matières recyclables. Mardi, lors de la séance ordinaire du conseil, les conseillers ont autorisé l’achat de 90 conteneurs à chargement avant à Bedford au coût de 35 333 $. Ceux-ci correspondent aux installations des équipements de la ville. Par ailleurs, le contrat de Sani-Éco a été prolongé de cinq ans. Depuis la faillite de Récupération 2000, la collecte des matières recyclables est assurée à l’interne par la Ville et les matières étaient traitées temporairement par Sani-Éco. L’entreprise est la seule à avoir soumissionné pour le contrat de cinq ans avec deux périodes de renouvellement de deux ans chacune. Le contrat est d’une valeur totale de 1 376 250 $. Cynthia Laflamme