La région en bref

Collision frontale sur l'A10

Un homme de 37 ans a provoqué une collision frontale sur l’autoroute 10 Ouest, à la hauteur du kilomètre 68, peu avant 22 h samedi soir, en s’engageant sur la voie en sens inverse. « Il a percuté une auto conduite par une femme de 55 ans, mentionne Daniel Thibodeau, de la Sûreté du Québec. Elle n’a subi que des blessures mineures, malgré le fait que sa voiture ait pris en feu. » Le conducteur fautif a été conduit à l’hôpital par mesure préventive. Des échantillons de sang permettront de déterminer son taux d’alcoolémie. Des accusations pourraient être portées ultérieurement contre lui si les résultats des tests sont positifs. Ce tronçon d’autoroute a dû être fermé pendant environ une heure, le temps de recueillir des indices et d’éteindre l’incendie. Cynthia Laflamme

Alcool au volant : trois conducteurs arrêtés

Les policiers de Granby ont procédé à l’arrestation de trois personnes qui conduisaient avec les capacités affaiblies par l’alcool dans les derniers jours. Dans la nuit du 13 au 14 septembre, vers 2 h 30, un homme de Granby de 28 ans a fait l’objet d’une interception de routine à l’intersection de la rue Court et du boulevard Leclerc, indique le sergent Stéphane Roy. Il affichait un taux d’alcoolémie dépassant le double de la limite permise. Vendredi soir, vers 23 h 30, à l’intersection de la rue Moreau et du boulevard Leclerc, une Granbyenne de 26 ans a été interceptée par les policiers. Son taux d’alcoolémie était légèrement inférieur au double de la limite permise. Enfin, dans la nuit de vendredi à samedi, à 3 h 20, un homme de 27 ans, de Granby, a été arrêté sur la rue Hébert. Lui aussi avait un taux qui dépassait 160 mg d’alcool par 100 ml de sang. Les deux hommes se sont fait saisir leur véhicule. Dans les trois cas, le permis de conduire a été suspendu. Ils recevront une citation à comparaître pour faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. Cynthia Laflamme

Avis d’ébullition préventif à Lac-Brome

La Ville de Lac-Brome demande à tous ses citoyens de faire bouillir l’eau de l’aqueduc avant de la consommer. Un bris sur une conduite d’eau potable pourrait affecter sa qualité. La municipalité conseille de faire bouillir l’eau pendant au moins une minute avant de l’utiliser pour préparer les aliments pour bébés, apprêter les viandes qui ne demandent pas une cuisson prolongée ou pour se brosser les dents. L’eau non bouillie pour toutefois être utilisée pour l’hygiène personnelle et laver la vaisselle ou les vêtements. La municipalité publiera un avis lorsque la situation sera rentrée dans l’ordre. Mickael Lambert