La région en bref

Des sachets de poudre découverts à Marieville

La police enquête sur ce qui a toutes les apparences d’un canular, du côté de Marieville. Des dizaines de sachets contenant de la poudre ont été découverts dans plusieurs endroits publics, dimanche. Tout porte à croire qu’il s’agit de farine, mais les policiers poursuivent leur investigation pour faire la lumière sur cette affaire.

La présence des sachets contenant une poudre blanchâtre a été signalée par plusieurs citoyens aux forces de l’ordre. Les policiers en ont saisi des dizaines dans différents lieux publics. Près d’un des sites, ils ont aussi retrouvé... un sac de farine, ce qui laisse croire à la Sûreté du Québec qu’il s’agit d’un canular. Si cela se confirme, le geste sera considéré comme un méfait public, explique la sergente Ingrid Asselin, porte-parole du corps policier.

Les premières analyses réalisées par les policiers démontrent que la substance n’est pas de la drogue. Des échantillons ont tout de même été acheminés au laboratoire de Santé Canada aux fins d’analyse. « On veut rassurer la population. Ça ne s’avère pas être des stupéfiants », indique la policière. 

L’enquête se poursuit. Les agents sont toujours à la recherche d’information pour faire progresser leur investigation. Les citoyens peuvent ainsi contacter les policiers du poste de la SQ dans Rouville au 450 460-4429 ou à la Centrale de l’information criminelle au 1-800-659-4264. Karine Blanchard

Embardée dans la bretelle d’accès à l’autoroute

Plus de peur que de mal pour un conducteur impliqué dans une embardée, mardi matin, à Granby. L’automobiliste circulait sur le boulevard Pierre-Laporte et s’est engagé dans la bretelle d’accès à l’autoroute 10 en direction de Montréal. Pour une raison inconnue, il a terminé sa course dans le fossé. Les services d’urgence ont été dépêchés sur place. Fort heureusement, le conducteur s’en est tiré indemne. Karine Blanchard

Décès d’un Yorkshire : le Husky pas dangereux

Le chien Husky qui a mordu mortellement un Yorkshire, le 10 juin dans le quartier des Boisés Martel lors d’une fête de voisins, a été rendu à ses propriétaires après une évaluation comportementale. Il s’est avéré que le chien ne représentait pas une menace pour l’humain et même pour les autres chiens. Des conditions de garde ont toutefois été imposées au propriétaire du chien, comme le port d’une muselière lorsqu’il est à l’extérieur. Selon des propos tenus sur Facebook par ce dernier, le chien a été sauvé de l’abandon il y a un an. Puisque l’acte de mordre un autre animal est une nuisance au sens de la loi, une contravention de 272 $ en vertu de l’article 205 du règlement municipal avait aussi été remise. Cynthia Laflamme