Christopher Drapeau a notamment fait valoir au juge que les nombreux plants de cannabis étaient destinés à sa consommation personnelle à des fins médicales et qu’il disposait de l’autorisation d’une infirmière pour en consommer 30 grammes quotidiennement.
Christopher Drapeau a notamment fait valoir au juge que les nombreux plants de cannabis étaient destinés à sa consommation personnelle à des fins médicales et qu’il disposait de l’autorisation d’une infirmière pour en consommer 30 grammes quotidiennement.

La prison pour un producteur de pot qui disait fumer 30 grammes par jour

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
À sa sortie de prison, dans six mois, Christopher Drapeau devra se soumettre à une probation de trois ans, effectuer un suivi pour sa toxicomanie et obtenir du soutien pour décrocher un emploi. Il sera aussi interdit à celui qui a été reconnu coupable de production illégale de cannabis de posséder quelque arme que ce soit, et ce, à vie.