Le curé Daniel Moreau lors d'une précédente comparution.

La prison pour le curé Daniel Moreau

C'est en demandant pardon à ses proches et aux scouts que le curé Daniel Moreau, qui a longtemps officié à Granby, a reçu sa sentence pour possession de pornographie juvénile, mardi.
«Il y a des dommages collatéraux dans une situation comme la mienne», a déclaré à la cour l'homme d'Église de 60 ans. Ma mère et mes deux soeurs ont pleuré des litres de larmes. Et les scouts... Demander pardon, c'est la moindre des choses.»
Le juge Denis Noël, de la Cour du Québec, a accepté la suggestions des parties et condamné M. Moreau à un an de prison pour la possession d'environ 3000 documents trouvés dans son ordinateur et son logement du presbytère Saint-Gabriel-Lalemant, à Sorel-Tracy, dernier endroit où il a exercé la prêtrise.
Le nombre de documents litigieux a été considérablement revu à la baisse depuis l'arrestation de M. Moreau en 2013. On parlait alors d'environ 20 000 fichiers. Leur nombre a fait l'objet de débats d'experts entre la Couronne et la défense, ce qui explique le délai écoulé.
Plus de détails dans La Voix de l'Est de mercredi