Des membres de l’équipe de l’entreprise Normandin, de Saint-Valérien-de-Milton, effectuent du recrutement jusqu’à l’Expo de Saint-Hyacinthe.

La PME Normandin à l’Expo agricole... pour recruter des employés

En cette période de pénurie de main-d’oeuvre, tous les moyens sont bons pour recruter de nouveaux employés. Y compris d’aller courtiser ses futurs travailleurs... à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe.

C’est l’option qu’a retenue l’entreprise spécialisée dans la transformation de métal en feuille Normandin, de Saint-Valérien-de-Milton. Des représentants de la PME se succéderont au kiosque aménagé à ses couleurs à l’intérieur du Centre BMO durant toute la durée de l’Expo, qui a pris son envol jeudi et se terminera le 27 juillet.

« On s’est questionné beaucoup. On a fait des rencontres pour voir comment on pourrait être innovants, différents, comment se faire connaître un peu plus, comment faire connaître notre marque employeur et aller chercher des bassins différents, plutôt que juste d’afficher et attendre que les gens appliquent. C’est là qu’on a eu l’idée d’aller à l’Expo », a lancé la responsable des ressources humaines au sein de l’entreprise de plus de 90 employés, Mariève D’amours.

Cette dernière affirme qu’une quinzaine de postes sont actuellement affichés, en particulier pour les quarts de travail de soir et de fins de semaine. Des opérateurs et des soudeurs sont entre autres recherchés.

Des formations rémunérées sont par ailleurs offertes à l’interne pour certains postes afin de permettre de pallier l’expérience réduite que pourraient avoir certains candidats.

« L’entreprise est en pleine expansion et ça (le manque de main-d’oeuvre) nous bloque un peu. (...) On fait les salons (de l’emploi) comme tout le monde, mais ce n’est plus ce que c’était », déplore Mariève D’amours.

Pas un restaurant !

Normandin fait partie du groupe Mundial, qui compte sept entreprises avec chacune leur expertise. Sa collaboration étroite avec son « entreprise soeur », Métal Bernard de la région de Québec, est entre autres à l’origine du carnet de commandes bien rempli de la PME, dit la responsable des ressources humaines.

En 2016, Normandin comptait 66 employés. Ce nombre a grimpé à 92 en 2019. « Et il nous en manque encore pour continuer à grandir. On voudrait se rendre à 110, 115 pour que notre production soit fonctionnelle sur tous les quarts de travail », laisse tomber Mariève D’amours.

L’entreprise compte ainsi sur sa présence à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe pour se faire voir davantage auprès de l’imposant groupe de festivaliers qui fréquentent le site.

« On espère pouvoir faire des embauches avec ce processus-là. Mais on veut surtout que les gens viennent rencontrer la famille de Normandin et qu’ils nous connaissent pour qu’on ne soit plus mélangé avec les restaurants Normandin », glisse en riant la responsable des ressources humaines.

Selon elle, certains des produits fabriqués par l’entreprise pourront notamment être découverts à son kiosque. Différents jeux et concours seront aussi réalisés au cours de l’événement.

Pas les seuls

La présence de Normandin à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe et ses objectifs de recrutement ne sont pas si inusités qu’il n’y paraît, affirme le directeur des communications de l’événement, Gaston Doré.

« Il n’y a pas plein d’entreprises comme ça, mais il y en avait l’an dernier. C’est devenu de plus en plus difficile recruter des gens et quand il y a de la place sur le terrain, on offre l’opportunité aux entreprises, qui louent leur espace. On a des kiosques de tout type, donc on aide la société aussi », dit M. Doré.

« Les gens trouvent tous les moyens possibles pour chercher des employés. Et c’est une des façons d’en trouver parce qu’il passe 190 000 personnes ici durant l’expo », lance le directeur des communications de l’Expo.