L’arrosage est interdit jusqu’à nouvel ordre, à Sutton.
L’arrosage est interdit jusqu’à nouvel ordre, à Sutton.

La pluie se fait rare dans la région: interdiction d’arrosage à Sutton

La Ville de Sutton interdit depuis mercredi l’arrosage à ses citoyens desservis par l’aqueduc dans le secteur montagne. La Ville a en effet constaté une difficulté d’approvisionnement en eau pour son réseau.

Il est donc interdit d’arroser les pelouses de façon automatique ou mécanique, de laver les voitures, les murs ou les fenêtres extérieurs, par exemple. Il est aussi défendu de remplir sa piscine. Il est permis d’arroser les fleurs, les potagers et les arbustes, à condition de ne pas utiliser un boyau d’arrosage, mais plutôt un arrosoir à la main.

L’interdiction d’arrosage est jusqu’à nouvel ordre. Les délinquants s’exposent à une contravention pouvant aller de 100 $ à 300 $ pour une première infraction.

Les épisodes de pluies se font rares et faibles depuis mai dans la région. Le mois de mai a été anormalement sec dans les Cantons-de-l’Est, selon l’Outil de surveillance des sécheresses au Canada, et tout porte à croire qu’il en sera de même en juin.

En mai, la station du gouvernement du Québec à Farnham a observé près de 45 mm de pluie et celle du barrage Choinière, à Roxton Pond, 60 mm de pluie. Le météorologue d’Environnement Canada Jean-Philippe Bégin indique qu’il s’agit d’environ la moitié des précipitations normalement reçues durant ce mois.

En juin, la moyenne est d’environ 155 mm, d’après les estimations de la station météorologique fédérale située à Sherbrooke. Depuis le début du mois, les stations québécoises à Farnham et au barrage Choinière ont observé respectivement 20 mm et 37 mm. «On voit qu’on a du chemin à faire avant d’atteindre la normale, souligne M. Bégin. On est largement sous la normale et dans le très court terme, ce n’est rien pour apaiser.»

Avec les journées ensoleillées et un taux d’humidité relativement bas, l’indice d’assèchement est très élevé. Même si les prochaines journées seront plus humides, l’assèchement se poursuivra puisqu’aucune précipitation, mise à part de faibles risques d’averses dispersées, n’est prévue avant la semaine prochaine.