Le maire de Saint-Alphonse-de-Granby, Marcel Gaudreau

La piste cyclable La Montérégiade pourrait être pavée en entier

Encore en poussière de roche, le dernier tronçon de la piste cyclable La Montérégiade pourrait être asphalté. C’est en tout cas l’intention de la municipalité de Saint-Alphonse-de-Granby et de ses voisines.

La Montérégiade 1 relie les municipalités de Granby et de Farnham. Seul le segment traversant principalement Saint-Alphonse-de-Granby n’a pas été pavé à ce jour. Le projet, qui couvre une distance d’environ 5220 mètres, est évalué à 410 380 $ plus taxes. 

« On commençait à sentir un peu de pression, surtout depuis que le segment à Ange-Gardien est asphalté », admet le maire de Saint-Alphonse, Marcel Gaudreau. 

Ce n’est pas la première fois, en effet, que le sujet est abordé. Après avoir déjà refusé de participer au projet de pavage en raison des coûts trop élevés, le conseil de Saint-Alphonse est maintenant prêt à se lancer. 

« Mais avant de paver, on a d’abord procédé à la réfection des ponceaux défectueux l’an dernier », insiste le maire. 

Une demande d’aide financière a été déposée par Saint-Alphonse-de-Granby au Fonds d’appui au développement des régions (FARR), mis de l’avant par le gouvernement du Québec­. La subvention­ pourrait atteindre 325 284 $. 

Selon le maire, les coûts excédentaires seraient partagés par Saint-Alphonse-de-Granby­ (environ 50 000 $), Granby (un peu plus de 25 000 $) et Farnham­ (10 000 $), en fonction du nombre de mètres linéaires touchant leurs territoires­ respectifs. 

Ce projet fait partie du Plan d’action 2017-2022 de Tourisme Montérégie­, qui le considère comme un élément touristique porteur pour consolider le réseau cyclable de la Montérégie.