Quelques dizaines de pêcheurs taquinent déjà le poisson sur le lac Brome jeudi après-midi.

La pêche a débuté sur le lac Brome

Le calme du lac Brome n’était dérangé que par le bruit lointain de quelques moteurs, jeudi après-midi. Un léger parfum de kérosène embaumait l’air et quelques dizaines de silhouettes s’activaient calmement à percer la glace : la saison de la pêche blanche est bel et bien commencée dans Brome-Missisquoi.

Jeudi en début d’après-midi, le lac était peu achalandé au grand plaisir des amateurs qui avaient bravé le froid. Le mercure affichait -12 degrés Celcius sur les berges. À cette température, les vents même légers et l’humidité pouvaient aisément refroidir l’ardeur des plus enhardis.

« L’important, c’est d’avoir de bonnes bottes, sinon tu vas geler même si tu as un bon manteau ! », rappelle Yvon Tétreault, un pêcheur originaire de Granby pour qui le lac Brome est son lieu de prédilection.

M. Tétreault pêche à la dure. L’amateur de plein air s’installe simplement sur une chaudière, garde un oeil sur ses lignes et espère que les poissons se laissent tenter par l’appât.

« D’année en année, j’ai l’impression que ça mord moins, mais ce n’est pas grave parce que je viens surtout ici pour relaxer. Si je n’attrape rien, j’aurai pas besoin de me donner du trouble pour l’arranger ! », philosophe le pêcheur.

Le Granbyen qui fréquente le lac depuis quelques années explique apprécier le site surtout pour sa tranquillité. « Le décor est beau et c’est silencieux. Il n’y a pas beaucoup de quatre-roues et de motoneige aujourd’hui. Mais quand il y en a, je comprends que c’est nécessaire pour s’installer plus loin des bords », ajoute-t-il.

La plupart des pêcheurs préfèrent s’installer une tente d’où ils peuvent pêcher à l’abri du vent. Plusieurs utilisent également une chaufferette pour plus de confort.

Confort

Contrairement à M. Tétreault, la plupart des pêcheurs préfèrent s’installer une tente d’où ils peuvent pêcher à l’abri du vent. Plusieurs utilisent également une chaufferette pour plus de confort.

C’était justement le cas de Dan et de ses deux acolytes. Plus habitués à taquiner le poisson à la baie Missisquoi et sur la rivière Richelieu, ces derniers cherchaient désespérément un bon coin où pêcher sur le lac Brome. « Lorsqu’on est arrivé, nous nous sommes installés plus au large, mais ça n’a pas mordu. On s’est dit que ça allait être mieux près du ruisseau [Argyll], mais jusqu’à présent ce n’est pas tellement le cas », souligne-t-il.

Connaissances

Plus au large, le groupe d’Érick Alain avait un peu plus de succès. La journée de pêche leur avait permis de remplir leur chaudière d’une douzaine de perchaudes. « Ce n’est pas super comme journée parce que hier nous avions une quarantaine de prises. Évidemment, la plupart étaient trop petites et on a dû les relâcher », explique-t-il.

Les pêcheurs questionnés par La Voix de l’Est s’entendaient pour dire qu’une bonne connaissance du plan d’eau et des habitudes des poissons est nécessaire avant de lancer sa ligne. Selon M. Alain, la faune aquatique du lac Brome exécute une sorte de petite migration au courant de la saison.

« Au début, ils sont plus présents près des berges et progressivement ils se dirigent vers le centre du lac, là où la profondeur peut dépasser les quarante pieds. Dès qu’ils vont sentir que l’eau commencera à se réchauffer, ils vont revenir vers les berges », explique le pêcheur aguerri.

Glace

La chaude température de la semaine dernière n’a pas dégradé la qualité de la glace selon les pêcheurs interrogés sur place. « Au contraire, la neige et la sloche ont fondu et ça nous donne vraiment une belle glace pour le reste de la saison », fait valoir Érick Alain.

Jeudi, l’épaisseur de la glace variait entre 20 et 25 cm selon l’emplacement. Aux dires des pêcheurs, une épaisseur de glace d’une dizaine de centimètres est suffisante pour y circuler à pied. Ils conseillent toutefois d’attendre que la glace atteigne 20 à 30 centimètres avant d’y circuler en véhicule à moteur.

Du côté de la municipalité de Lac-Brome, on conseille d’attendre que la glace dépasse les 12 centimètres pour pratiquer la pêche sur glace en toute sécurité.