La Voix de l’Est
L’épopée spatiale américaine de l’après-guerre fascine le Granbyen d’origine Michel Burelle, qui s’informe continuellement sur cette thématique.
L’épopée spatiale américaine de l’après-guerre fascine le Granbyen d’origine Michel Burelle, qui s’informe continuellement sur cette thématique.

La passion pour l'espace de Michel Burelle

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Michel Burelle avait six ans lorsqu’il a vu le premier homme marcher sur la Lune. Comme des millions de Terriens ce soir du 20 juillet 1969, le jeune Granbyen était rivé devant un téléviseur pour être témoin de ce moment historique, qui a fait naître en lui une passion qui l’anime désormais depuis un demi-siècle.