Le Sentier de la rivière est un secret bien gardé au coeur du centre-ville de Granby.
Le Sentier de la rivière est un secret bien gardé au coeur du centre-ville de Granby.

La nature à portée de main [GALERIE PHOTOS]

La pandémie ne permet pas aux Québécois de s’évader à l’étranger. Nombreux sont ceux et celles qui se sont tournés vers les sports de plein air pour profiter de leurs vacances estivales. Adeptes de plein air, les journalistes Cynthia Laflamme et Karine Blanchard vous proposent des sentiers à découvrir — ou redécouvrir — aux quatre coins de la région, en randonnée, à la course, ou en vélo de montagne. Suivez le guide cette semaine au Sentier de la rivière!

Profiter de la nature et du grand air ne signifie pas nécessairement partir à l’aventure pendant des heures. Granby regorge de petits joyaux où s’adonner à de courtes randonnées, que ce soit pendant une pause-repas, après le boulot ou encore pour initier les tout-petits au plein air.

Premier arrêt : le Sentier de la rivière, « un beau secret au centre-ville », estime Serge Drolet, coordonnateur de la division environnement à la Ville de Granby. Aménagé en bordure de la rivière, entre le belvédère Georges-Landry et la rue Saint-Charles, l’endroit est un joli mélange entre la nature d’aujourd’hui et le début de l’histoire industrielle de Granby.

Le bruit de la rivière qui résonne sur la falaise et les arbres matures nous plongent en pleine nature... à deux pas du centre-ville. « Il n’y a pas beaucoup de villes qui offrent un tel endroit », renchérit M. Drolet. Trois cheminées trônent tout au long du parcours, témoins de la vie industrielle d’une autre époque. 

D’une distance d’un kilomètre, le sentier est tout désigné pour une courte évasion à pied. Des pêcheurs taquinent aussi le poisson dans la rivière, tandis que d’autres usagers profitent des bancs pour s’offrir une petite pause. 

Afin de prolonger sa randonnée, il suffit de quitter le sentier pour emprunter la rue Long jusqu’aux Boisés Miner où Fido est d’ailleurs le bienvenu. « C’est un parcours de 3,5 kilomètres. Ce qui est particulier, c’est qu’on retrouve la prairie, l’érablière et la prucheraie dans le même parc », illustre Serge Drolet.

Les sentiers sont fort prisés des coureurs. Les arbres matures — on en retrouve des dizaines qui sont centenaires — proposent un ombrage rafraîchissant quand le mercure est élevé. En plus de pouvoir courir ou simplement marcher, des stations d’étirements et de musculation sont proposées tout au long du parcours.

Une fois de plus, ce parc permet de s’évader en pleine forêt à quelques pas du centre-ville où tables et bancs sont également à la disposition des utilisateurs. 

Dernier arrêt : le boisé Terry-Fox. Là aussi votre compagnon à quatre pattes peut vous accompagner. Deux kilomètres sont accessibles aux randonneurs. Les sentiers sont bordés d’un boisé dense et uniforme, si bien qu’on aperçoit à peine les résidences construites autour du parc. 

Les petites familles peuvent également profiter des installations situées à proximité, dont les appareils d’entraînement et des modules de jeux pour les enfants.

Les trois parcs sont accessibles gratuitement. On peut aussi les parcourir en activant la nouvelle application Granby Nature 2.0 créée par la Ville en collaboration avec le Zoo. 

Des panneaux d’éducation et d’information sur la faune et la flore, dont les oiseaux et les amphibiens, sont affichés dans chaque parc.