Accompagné du musicien Jonathan Daunais, le chanteur Sylvain Martel a donné un avant-goût du spectacle Pour ne jamais oublier en interprétant la chanson Si jamais j’oublie de ZAZ.

La musique pour ne jamais oublier

Tantôt porteuse de souvenirs tantôt d’émotions, la musique génère des effets positifs chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Alors, pourquoi ne pas amasser de l’argent pour continuer à offrir des services gratuits à ces personnes et à leurs proches grâce à un souper spectacle organisé par la Société Alzheimer Granby et région ?

Le spectacle à saveur country Pour ne jamais oublier est une initiative du chanteur Sylvain Ménard, originaire de Wickham, qui voulait en faire plus pour aider.

« Quand je suis arrivé à Granby il y a cinq ans, j’ai commencé à chanter dans la chorale de l’Ensemble Vocal Plus, qui s’était associée à la Société Alzheimer pour donner une partie des profits du spectacle annuel de la chorale. C’est comme ça que l’idée est venue », a-t-il expliqué.

« Pour nous, c’était un “oui” d’instinct », a lancé Julie Desgranges, directrice générale de la Société Alzheimer Granby et région (SAGR).

Le chanteur country vit cette maladie depuis maintenant six ans à travers sa belle-mère âgée de 82 ans.

« C’est une cause qui me tient plus à cœur qu’une autre, a mentionné M. Ménard, coiffeur de profession. [...] Je le fais pour elle et pour toutes mes clientes qui vivent cette réalité. »

M. Ménard constate que la musique a un effet positif sur les personnes atteintes d’Alzheimer. « Ma belle-mère n’a jamais chanté de sa vie, mais l’an passé, elle fredonnait tout le temps. Elle inventait peut-être des mots, mais c’était beau [à voir] », a-t-il raconté, les yeux remplis d’étoiles.

« La musique et l’Alzheimer, c’est très intime. Souvent, quand les personnes Alzheimer ont une désorganisation, on peut utiliser la musique pour les relaxer », a poursuivi Mme Desgranges.

Ainsi, le 2 mars 2019 au Théâtre des Tournesols de Cowansville, Sylvain Ménard offrira une prestation musicale en compagnie de ses invités Karo Laurendeau, Chantal Cliche, Audrey Charbonneau et Joëlle Bizier sous la direction musicale de Pierre-André Ducharme. Sans oublier l’invité d’honneur Yoan, grand gagnant de la deuxième saison de l’émission La Voix.

Sylvain Ménard assure que le spectacle sera varié et que chaque artiste apportera sa couleur. « On espère que ça deviendra une tradition », a-t-il lancé.

La chanteuse Chantal Cliche souligne que les personnes âgées ne sont pas les seuls à souffrir de la maladie d’Alzheimer. « J’ai une de mes grandes amies qui a 56 ans et qui a l’Alzheimer. Ça peut arriver à tout le monde. C’est en faisant des levées de fonds comme ça qu’on fait bouger les choses. »

Dons et financement

Outre cette activité de financement, qui a permis d’amasser 10 000 $ l’an passé, la SAGR compte sur la Marche pour l’Alzheimer afin d’assurer la gratuité de ses services. La Marche avait permis de récolter 26 415 $ en mai dernier.

« Ce sont les deux activités qu’on essaie de promouvoir le plus, car elles rapportent le plus à la Société », a indiqué Julie Desgranges. Les activités de financement représentent 25 % du budget annuel de la SAGR.

Selon le rapport annuel 2017-2018, les activités de financement et les collectes de fonds ont fourni pas moins de 54 577 $ à l’organisme. « Il y a des entreprises qui effectuent des levées de fonds pour nous », a précisé Mme Desgranges. Il y a également des gens sensibles à la cause. Chaque année, un Sheffordois donne notamment 3000 $ à lui seul en ramassant des bouteilles vides.

« Nos activités de financement (...), c’est un bon moyen de sensibilisation. Si les gens n’ont pas dans leur entourage quelqu’un qui est atteint de la maladie, ils ne chercheront pas à connaître ce qu’on fait. On fait même des activités de prévention pour prévenir les troubles de santé cognitive, donc c’est bon pour tout le monde », a plaidé la directrice générale de la SAGR.

Bailleurs de fonds

Les subventions aident aussi à la pérennité de l’OBSL, qui a été affectée par des coupures cette année. « Le spectacle a pour but de conserver et bonifier les services qu’on a et d’assurer la pérennité de l’organisation. Cette année, on a eu quelques coupures de nos bailleurs de fonds, donc on doit aller chercher des sous ailleurs pour garder les services », a expliqué Mme Desgranges.

Le Programme de soutien aux organismes communautaires du CIUSSS de l’Estrie permet notamment à la Société de poursuivre le service de répit-stimulation à Bedford et Sutton. L’Appui Montérégie permet quant à lui d’opérer les points de services d’Acton Vale et Cowansville et « d’offrir du répit-stimulation aux proches aidants ainsi qu’aux aidées et aidés », peut-on lire dans le rapport annuel.

Les billets pour le souper spectacle sont disponibles en prévente à la SAGR (450-777-3363) jusqu’au 1er janvier au coût de 65 $. Il est aussi possible d’assister seulement au spectacle pour 25 $. Quelque 250 places sont disponibles.