Le préfet de la MRC de Rouville, Jacques Ladouceur

La MRC de Rouville se dote d’une politique d’achat local

La table des maires de la MRC de Rouville souhaite encourager l’achat local. En conséquence, les élus ont adopté une politique en ce sens en décembre, politique qui entre désormais en vigueur.

Ce faisant, à soumissions égales, les entreprises rouvilloises seront toujours privilégiées lors de l’octroi de contrats. 

De plus, lorsque le coût des travaux ou des services proposés par une entreprise locale n’excède pas 10 % de plus que celui du plus bas soumissionnaire se trouvant en dehors des frontières de la MRC, le fournisseur local sera dorénavant favorisé. 

« On veut encourager nos entreprises locales, soutient le préfet Jacques Ladouceur. Parfois, il est difficile d’avoir un prix compétitif. Il nous est déjà arrivé de devoir offrir un contrat à une entreprise de l’extérieur parce que la compagnie locale demandait une centaine de dollars de plus. C’était dommage. »

Le tout s’applique pour les biens et services dont la valeur est inférieure à 25 000 $ et pouvant être octroyés de gré à gré, à moins qu’ils ne fassent l’objet de contrats négociés ou qu’ils soient acquis dans le cadre d’un regroupement d’achats.

La politique exclut également certains services professionnels offerts par des fournisseurs qui pourraient mener à l’apparition de conflits d’intérêts, stipule-t-on.

Acheter plus vert

À la MRC, on estime que de favoriser les fournisseurs locaux entre également en ligne avec la nouvelle orientation de la MRC, qui souhaite donner l’exemple en matière de développement durable. Le recours à des biens et services de proximité diminue, en effet, l’émission de gaz à effet de serre, fait-on entre autres valoir.

« C’est notre rôle, mais également notre priorité d’encourager les commerces de chez nous, de favoriser la création d’emplois et le développement d’expertises, mais surtout, de le faire avec une préoccupation constante pour l’environnement et le développement durable. La politique de la MRC s’inscrit directement dans cette orientation. Il n’y a que du positif à donner l’exemple ! » a ajouté M. Ladouceur.