Les activités permises à la ferme patrimoniale concurrencent directement le secteur privé, a dénoncé le conseiller municipal, Pascal Bonin.

La mise à jour du règlement de zonage de la Ferme Héritage Miner fait des vagues au conseil

La mise à jour du règlement de zonage en fonction des activités actuelles et futures de la Ferme Héritage Miner n'a pas fait l'unanimité à la séance du conseil municipal, mardi. Les activités permises à la ferme patrimoniale concurrencent directement le secteur privé, a dénoncé le conseiller municipal, Pascal Bonin.
Selon le règlement adopté, les classes d'usages suivantes seront désormais permises: casse-croûte; établissement où sont servies des boissons alcoolisées en salle de réception; vente de produits, incluant celle de sapins de Noël; établissement où sont offerts des services d'éducation; garde d'animaux et culture de végétaux; piste cyclable, sentier pédestre, sentier d'équitation et piste multifonctionnelle seulement, excluant les activités impliquant l'emploi de véhicules; de même que gite touristique à titre d'usage accessoire à l'usage habitation unifamiliale isolée.
«Je devrais presque dire à la farce, quel usage n'a pas été autorisé? La ferme vient de recevoir tous ces droits-là. C'est un beau projet, mais je me pose des questions. Quel est le mandat de la Ferme Héritage Miner? On est tellement loin du projet de départ», a déclaré Pascal Bonin.
Tous les détails dans notre édition de jeudi