Le comité de toponymie de la Ville se penchera sur la pertinence de donner le nom d’Armand Caron au jubé et à l’orgue du Centre Notre-Dame, dit le maire, Pascal Bonin.

La mémoire d’un organiste honorée?

Le jubé et l’orgue Casavant de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le Centre Notre-Dame pourraient-ils porter le nom d’Armand Caron ? C’est la suggestion qu’a récemment présentée un petit comité de citoyens aux élus de Granby.

M. Caron, aujourd’hui décédé, a été organiste à plusieurs occasions pour les Petits chanteurs de Granby, à l’origine désignée sous l’appellation de la Manécanterie des petits chanteurs de Granby.

L’un de ses ex-membres, le Sheffordois Luc Gendreau, se souvient bien de cette époque et de l’implication de M. Caron. « On avait affaire continuellement avec M. Caron parce qu’on chantait les vêpres et la messe tous les dimanches. Il nous accompagnait à l’orgue », relève-t-il.

Armand Caron et Noelia Picard ont eu 12 enfants, dont deux, Jacques et André, ont été à l’emploi de la ville de Granby. La boucle pourrait ainsi être complétée à l’église Notre-Dame en nommant le « jubé Armand Caron » et en reconnaissant son implication avec une plaque commémorative, estime Luc Gendreau.

Subvention

Le maire, Pascal Bonin, affirme que la demande des citoyens sera transmise au comité de toponymie de la Ville. « Je ne peux pas me prononcer pour le comité, ni pour le conseil. Mais, ces demandes-là sont souvent acceptées », dit-il.

Pascal Bonin a par ailleurs profité de l’occasion, lors de la dernière séance du conseil, pour souligner que la demande de subvention, logée par la Ville il y a deux ans dans le cadre d’un programme d’aide financière du Conseil du patrimoine religieux du Québec pour restaurer l’orgue centenaire, sera réactivée une fois les travaux de réaménagement de l’église terminés. D’ici là, un contrat a été accordé pour protéger l’instrument durant les travaux réalisés dans l’édifice religieux.

« Le ministère va nous répondre quand les travaux vont être finis. La restauration de l’orgue sera après les travaux. On n’a pas abandonné le projet. La demande est toujours là. (...) Les dernières années, l’orgue ne fonctionnait qu’à 30 %. Et les gens disaient qu’il est incroyable. Imaginez à 100 % », a lancé le maire.

Selon lui, la portion du Centre Notre-Dame qui sera occupée par les étudiants du Cégep de Granby devrait être prête pour la reprise des cours en janvier. La nef transformée en salle multifonctionnelle, elle, ne sera cependant pas complétée avant le printemps ou le début de l’été. Plusieurs travaux extérieurs devront en outre être exécutés, dont la réfection du stationnement, souligne Pascal Bonin.

La population sera éventuellement conviée à visiter les lieux, transformés au coût de 13 millions $, laisse savoir le maire. Il a aussi été annoncé qu’un spectacle multimédia, réalisé par le Granbyen Jessy Brown, y sera présenté à l’été.