Les trains du Canadien Pacifique (CP) pourront désormais circuler plus rapidement sur le réseau des Chemins de fer du centre du Maine et du Québec.
Les trains du Canadien Pacifique (CP) pourront désormais circuler plus rapidement sur le réseau des Chemins de fer du centre du Maine et du Québec.

La hausse de la vitesse des trains du Canadien Pacifique n’inquiète pas les maires de la région

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
L’Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie n’est pas inquiétée par l’augmentation de la vitesse des trains du Canadien Pacifique (CP) sur le réseau des Chemins de fer du centre du Maine et du Québec (CMQ) annoncée plus tôt cette semaine. L’entreprise a assuré à l’ACFEM et ses municipalités membres que la sécurité est au cœur de leurs préoccupations.

«Je sais qu’ils ont mis beaucoup d’argent pour sécuriser les rails pour amener les trains à un niveau plus rapide, soit de 25 miles à l’heure à 40 miles à l’heure. Ils me l’ont garanti, qu’ils ont à cœur la sécurité», commente le président du sous-comité sur la sécurité ferroviaire de l’ACFEM, également préfet de Brome-Missisquoi et maire de Farnham, Patrick Melchior.

Si Transport Canada a donné son accord à CP pour que la compagnie ferroviaire augmente la vitesse de ses trains, c’est que les rails sont sécuritaires, ajoute le président de l’ACFEM et maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Il souligne également que le train ne roulera pas toujours à 64 km/h, précisant qu’il y a des sections où le train devra ralentir. Par exemple, le train circulera toujours à 16 km/h dans le secteur de Lac-Mégantic.

«Comme maire de Farnham, s’il y a plus d’achalandage, ça veut dire plus de trains dans la gare de triage, plus de trains aux passages à niveau. Déjà, on passe beaucoup de temps en arrêt aux passages à niveau puisque le chemin de fer scinde la ville en deux. Des fois, on peut être arrêté pendant 12 à 15 minutes en attendant que le triage se fasse», note Patrick Melchior.

Plus de capacité

La question qui turlupine davantage M. Melchior est le nombre de trains qui passeront chaque jour. L’achalandage augmentera-t-il au cours des mois à venir? C’est ce que laissait entendre l’entreprise dans un communiqué en parlant de capacité supplémentaire.

«Comme maire de Farnham, s’il y a plus d’achalandage, ça veut dire plus de trains dans la gare de triage, plus de trains aux passages à niveau. Déjà, on passe beaucoup de temps en arrêt aux passages à niveau puisque le chemin de fer scinde la ville en deux. Des fois, on peut être arrêté pendant 12 à 15 minutes en attendant que le triage se fasse.»

Il n’a pas obtenu de réponse claire à ce sujet de la part de CP jusqu’à présent, mais entend bien suivre le dossier de près.