La traditionnelle Guignolée des Chevaliers de Colomb de Saint-Césaire, qui permet la confection de paniers de Noël à l’attention des familles moins nanties de la municipalité, aura bel et bien lieu le samedi 21 novembre prochain.
La traditionnelle Guignolée des Chevaliers de Colomb de Saint-Césaire, qui permet la confection de paniers de Noël à l’attention des familles moins nanties de la municipalité, aura bel et bien lieu le samedi 21 novembre prochain.

La Guignolée des Chevaliers de Colomb de retour à Saint-Césaire

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Même en temps de pandémie, la pauvreté ne prend pas de congé. C’est pourquoi la traditionnelle Guignolée des Chevaliers de Colomb de Saint-Césaire, qui permet la confection de paniers de Noël à l’attention des familles moins nanties de la municipalité, aura bel et bien lieu le samedi 21 novembre prochain.

En équipes de trois, les bénévoles sillonneront les rues de Saint-Césaire, cognant à chaque porte dans l’espoir d’amasser denrées et gourmandises que les bénéficiaires du centre d’action bénévole local pourront se mettre sous la dent à l’occasion du temps des Fêtes.

La coordonnatrice aux activités du CAB de Saint-Césaire, Gaétane Gallant, invite la population à être généreuse. « En raison de la pandémie et du fait que beaucoup de gens ont perdu leur emploi ou ont été mis à pied, on s’attend à une hausse des demandes de paniers de Noël », a-t-elle confié en entrevue, lundi après-midi.

L’idée de ne pas tenir de guignolée cette année était « inimaginable », ajoute-t-elle. « On a besoin de ça pour nourrir les familles. »

Question de se conformer aux directives de la santé publique pour limiter les risques de propagation de la COVID-19, quelques consignes supplémentaires seront imposées aux bénévoles qui participeront à la grande collecte.

Si ce n’est pas en participant à la collecte et au tri des denrées, ceux-ci peuvent à tout le moins aider à garnir la récolte des Chevaliers de Colomb en préparant une boîte ou un sac contenant des aliments non périssables.

Ceux-ci doivent d’abord s’inscrire auprès du CAB de Saint-Césaire par courriel, à info@cabacoeur.org ou à services@cabacoeur.org.

Une vingtaine de trios seront nécessaires pour assurer la couverture de toutes les routes, le grand jour venu. Déjà, plusieurs entreprises locales ont répondu présentes à l’invitation de l’organisation.

« On est choyés de leur implication, se réjouit Mme Gallant. On espère pouvoir compter aussi sur la participation de la population. »

Question de se conformer aux directives de la santé publique pour limiter les risques de propagation de la COVID-19, quelques consignes supplémentaires seront imposées aux bénévoles qui participeront à la grande collecte.

Le rendez-vous des bénévoles aura lieu dans le stationnement devant l’église de la rue Notre-Dame, la salle des Chevaliers de Colomb ne permettant pas d’observer la distanciation physique imposée par la santé publique. C’est à cet endroit que les principales consignes de l’événement seront rappelées, soit de porter un masque en tout temps et, idéalement une visière. On recommande aussi aux bénévoles de reculer après avoir sonné à la porte pour entretenir une distance physique appréciable avec les citoyens.

Si ce n’est pas en participant à la collecte et au tri des denrées, ceux-ci peuvent à tout le moins aider à garnir la récolte des Chevaliers de Colomb en préparant une boîte ou un sac contenant des aliments non périssables. « Le tout permet de limiter les contacts et de gagner du temps », souligne Gaétane Gallant.

La semaine précédant la grande collecte, les citoyens recevront d’ailleurs dans leur Publisac un sac identifié aux couleurs de la Guignolée pour y déposer leurs denrées.