L'expression «un long purgatoire » a été entendue à de plusieurs reprises au terme de l'assermentation pour qualifier le fait que M. Paradis, qui a dirigé plusieurs ministères sous l'ère Bourassa, n'avait jamais été nommé ministre par Jean Charest.

La fin d'un long purgatoire pour Pierre Paradis

Promu ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région de l'Estrie par le premier ministre Philippe Couillard, Pierre Paradis est de retour au conseil des ministres, 20 ans après l'avoir quitté.
Des rumeurs circulaient depuis plusieurs jours comme quoi le député de Brome-Missisquoi serait nommé leader parlementaire du parti. La fonction a finalement été attribuée à Jean-Marc Fournier.
Le vétéran Paradis était visiblement heureux, hier, de cette marque de confiance du premier ministre. «Je suis ému, a-t-il confié aux journalistes. Je reviens à mes amours.»
Il rappelle cependant que sa fonction première est celle de député de Brome-Missisquoi, ce qui constitue déjà un privilège. Mais diriger un ministère est un plus, reconnaît-il, particulièrement au sein de «l'équipe prometteuse» qu'est le nouveau cabinet des ministres.
Tous les détails dans notre édition de jeudi