C’est avec grande fierté que Bertrand Lussier tire un trait sur la présidence de Protégeons Bromont.

La fin de Protégeons Bromont

Au terme d’une rencontre tenue mardi, le conseil d’administration de Protégeons Bromont a décidé de cesser définitivement les activités de l’organisme sans but lucratif.

C’est à la fois avec un sentiment du devoir accompli et un brin de nostalgie que le maire de Bromont, Louis Villeneuve, tire un trait sur son implication dans Protégeons Bromont, qu’il a présidé.

« Protégeons Bromont, ça représente beaucoup pour moi. C’était la première fois que je m’investissais autant dans une cause. D’ailleurs, c’est ce qui m’a amené en politique », a-t-il indiqué.

Protégeons Bromont a été créé en avril 2013. L’OSBL avait comme mission de « protéger les espaces naturels de Bromont et préserver la qualité de vie des Bromontois ». Le principal projet pour lequel ont milité les membres est l’acquisition de terrains dans le massif du mont Brome, voués initialement à un développement immobilier, afin d’en faire un parc protégé et accessible à toute la communauté.

La municipalité de Bromont est officiellement devenue propriétaire du vaste site en mars 2018. Outre Protégeons Bromont, les partenaires dans cette initiative sont Conservation de la nature Canada (CNC), la Société de conservation du mont Brome (SCMB), Corridor appalachien, les Amis des sentiers de Bromont et le Centre national de cyclisme de Bromont.

De son côté, la Ville a consenti 2,75 millions $. Le public a également pris une part prépondérante dans le projet en y contribuant à hauteur de plus d’un million $.

Suite logique

Dans un communiqué, Protégeons Bromont évoque six réalisations ayant pesé dans la balance pour « fermer les livres ». La première est l’acquisition du site du parc. La servitude de conservation a ensuite été prise en charge par CNC et la SCMB. De plus, les citoyens ont répondu en grand nombre à l’atelier de cocréation « pense ton parc », afin d’en établir les futures balises. Cette vaste concertation a notamment mené à l’adoption d’un plan de conservation « permettant un équilibre entre la protection de l’environnement et le volet utilisateur ».

Finalement, l’organisme Les Amis des sentiers est devenu gestionnaire du site, au terme d’une entente de principe.

C’est donc à l’unanimité que les membres du conseil d’administration ont décidé de dissoudre l’OSBL, lançant tout de même un appel à la vigilance concernant le développement responsable du territoire. « Pour Protégeons Bromont c’est la fin, mais gardons tous quand même un œil ouvert... juste au cas. »

C’est avec un grand sentiment de fierté que le président de Protégeons Bromont, Bertrand Lussier, tire sa révérence ainsi que ses collègues. « Les membres du c.a. sont pas mal les mêmes depuis le début. Et on a tous des emplois à temps complet. On n’avait plus beaucoup d’énergie et de temps, a confié le chirurgien vétérinaire. Je pense qu’on a fait la majorité du travail. C’est à la population de continuer à s’impliquer. On a gagné une importante bataille et ce fut un honneur de contribuer en équipe à cette grande réussite. »