Les Granbyens auront notamment le choix entre plusieurs candidats à la mairie aux élections municipales du 3 novembre. Et la liste pourrait encore s'allonger.

La fièvre électorale s'empare de Granby

La fièvre électorale s'est emparée de la ville de Granby. Avant même le début de la période officielle de mise en candidature, un nombre inégalé - depuis au moins 15 ans - de candidats ont manifesté leur intérêt à briguer un siège à la table du conseil municipal. Et le président d'élections, lui, se prépare pour le jour J.
À ce jour, près de 35 candidats convoitent le poste de maire ou l'un des 10 sièges de conseillers. Au moins quatre personnes s'affronteront pour la mairie. Et une cinquième candidate, Éliette Jenneau, a récemment confirmé être en réflexion. L'expérience de la course à la mairie de 1993, où six candidats se sont fait la lutte, avant que Michel Duchesneau soit élu, se répétera-t-elle?
Du côté des conseillers, au moins deux districts font, à l'heure actuelle, l'objet d'une course à quatre. Et ce n'est sûrement pas fini, car les personnes intéressées à faire le saut en politique municipale ont jusqu'au 4 octobre pour déposer leur candidature. «On a une bonne participation. Nous sommes heureux de l'expression de la démocratie», a commenté hier le président d'élections, Me Paul Rathé, également directeur des services juridiques et greffier à la Ville.
Tous les détails dans notre édition de mardi