Les gens présents à l’événement ont pu se prononcer en votant pour leur kiosque coup de cœur. Le projet Des collations pour tous ! de l’école Saint-François-d’Assise est finalement celui qui a conquis le public.

La fibre entrepreneuriale des jeunes célébrée

Les lauréats du volet « Entrepreneuriat étudiant » ont été honorés mercredi soir à l’école de la Haute-Ville, lors de la 9e Fête de l’entrepreneuriat. Onze jeunes lauréats se rendront par ailleurs à l’étape régionale du 21e Défi OSEntreprendre.

Pas moins de 108 projets ont été déposés cette année, comparativement à 65 l’année dernière. Une augmentation de 66 %.

Près de 2000 élèves de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) du préscolaire, du primaire, du secondaire et du programme de formation à l’intégration sociale du CRIF ont participé sur les territoires de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.

Le jury — composé de Danièle Girard, directrice adjointe à l’école de la Chantignole, de Simon Brasseur, directeur adjoint à l’école Joseph-Hermas-Leclerc, et de Claire Ouellet, conseillère pédagogique et responsable au niveau local du concours — a évalué les projets. Il s’est basé sur l’originalité, les retombées, la description du projet, les étapes de réalisation, la mobilisation, l’envergure du projet et l’appréciation globale. Les projets devaient obtenir la note de passage pour se qualifier.

Claire Ouellet mentionne que pour réaliser leur idée, les étudiants ont entre autres eu accès à l’Escouade entrepreneuriale qui est à la disposition des élèves afin de partager leur histoire et leur savoir. L’organisme J’entreprends la relève était également présent pour guider les jeunes.

De nombreux projets

Mme Ouellet remarque que les projets soumis cette année tournent surtout autour de l’alimentation, l’environnement et la récupération.

« Les élèves sont sensibilisés à l’environnement, ça leur tient à cœur, dit-elle. Il y a vraiment de tout. On va du (projet) Vinaigre de cidre qui récupère des pommes sauvages, (à celui de) Loup arctique qui donne des cours de ski de fond. D’autres récupèrent des boutures pour leur école tandis que les Robins des bois récupèrent le bois » énumère-t-elle.

Lors de la 9e fête de l’entrepreneuriat, deux projets développés par des jeunes en adaptation scolaire de l’école secondaire L’Envolée ont été sélectionnés : Les Robins des bois et Salon l’Envolée vers l’Art. Les élèves du Salon l’Envolée vers l’Art ont voulu faire découvrir les talents de Granby. Selon les jeunes entrepreneurs, l’entraide et la confiance sont la clé du succès en entrepreneuriat.

Wood Go Entreprise et Épatasse, deux entreprises nées à l’école Joseph-Hermas-Leclerc, ont de leur côté été choisies pour se rendre à la finale régionale. Les adolescents derrière Épatasse ont choisi de faire des tasses personnalisées. « On voulait toucher le côté créatif de l’équipe », a mentionné Juliette, la présidente du projet.

Puis, l’école primaire Saint-Jean a eu le prix coup de cœur pour Boutures & semis vers un jardin pédagogique. Les jeunes ont pensé prendre part au projet de verdissement de leur école. « On a bien divisé les tâches selon les forces de chacun », a dit la jeune Eugénie.

Le travail de trois groupes d’élèves de l’école primaire Saint-François-d’Assise de Frelishburg a été souligné. Il s’agit de Vinaigre de cidre de pommes et Des collations pour tous !, qui se rendront à la finale régionale. Sac cadeau Écolo ! a été choisi pour le prix hors-concours et il se qualifie ainsi pour la finale locale.

Trois entreprises de l’école primaire Saint-Léon de Cowansville — Le loup arctique, La musique qui nous ressemble, nous rassemble ! et Arti-Bois — pourront eux aussi se rendre à la finale régionale le 24 avril.

À Dunham, ce sont des élèves derrière la Boîte à lunch Zéro déchets qui ont été nommés lauréats.

Des étudiants en adaptation scolaire de l’école Jean-Jacques-Bertrand à Farnham ont quant à eux reçu le prix coup de cœur pour la cuisine, c’est notre affaire !

Finalement, le professeur Stéphane Nadon, enseignant au CRIF et responsable d’un groupe de 16 jeunes qui vivent avec une déficience intellectuelle, a pris la parole pour expliquer le projet qui leur permettra de se rendre à la finale régionale. Les élèves pèsent, moulent et ensachent du café pour leur projet Café équibio. Le café est remis à l’Association québécoise pour l’avancement des Nations Unies (AQANU), qui en assure la vente.

Kiosque coup de coeur

Douze projets avaient leur kiosque d’exposition sur place. Pour une première fois depuis neuf ans, les gens présents à l’événement ont ainsi pu se prononcer en votant pour leur kiosque coup de cœur. Le projet Des collations pour tous ! de l’école Saint-François d’Assise est finalement celui qui a conquis le public.