Patsy Van Roost, au centre, en compagnie des auteures du conte de Noël, Agathe Génois et Marie Clark.
Patsy Van Roost, au centre, en compagnie des auteures du conte de Noël, Agathe Génois et Marie Clark.

La fée qui veut «noëliser» Sutton

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
La fée du Mile End succomberait-elle, comme tant d’autres artistes, aux charmes de Sutton ? La Montréalaise Patsy Van Roost y réalise en tout cas son deuxième projet en autant d’années. Après avoir enjolivé la municipalité des souvenirs de résidants, à l’été 2019, la voilà de retour pour y insuffler sa touche magique à l’approche de Noël.

Jamais à court d’idées, la dame a imaginé « Un conte à la fenêtre ». Ou à la vitrine, pour être plus précis, car ce sont les commerces de la rue Principale qui afficheront cette histoire de Noël écrite en duo par les écrivaines suttonnaises Agathe Génois et Marie Clark.

Lorsque La Voix de l’Est l’a contactée, mercredi, pour qu’elle nous parle de son projet, Patsy Van Roost s’apprêtait d’ailleurs à rencontrer les deux auteures pour découvrir la version finale de ce fameux conte.

« Pour inspirer les personnages et le déroulement, on a fait trois rencontres avec des élèves de l’école primaire de Sutton. On est aussi allés rencontrer trois aînées d’ici, les soeurs Larouche, qui nous ont raconté leurs souvenirs d’enfance. Mais le résultat sera un conte contemporain qui se déroule à Sutton », explique Mme Van Roost.

Concrètement, le conte prendra la forme de 24 courts segments tenant chacun sur une page. Entre le 1er et le 24 décembre, ces pages s’illumineront, une à la fois, jour après jour, dans une vitrine différente du coeur villageois de Sutton. Et l’histoire se développera ainsi, petit à petit.

Un vrai calendrier

« Exactement comme un calendrier de l’Avent », précise Patsy Van Roost. Mais la partie la plus « magique » de tout cela, ajoute-t-elle, c’est justement le vrai calendrier cartonné, qui permettra aux citoyens de suivre le fil de ce récit évolutif. « Grâce à la graphiste Marie Bilodeau, on fabrique le plus beau calendrier qui soit ! Avec des petites fenêtres qu’on ouvre pour connaître chaque jour la nouvelle adresse à visiter. »

Celle-ci prévoit en imprimer au moins 500 copies qui seront offertes dans les commerces avant le lancement du conte.

Les pages de l’histoire demeureront affichées en vitrine jusqu’au 3 janvier, jour où l’artiste prévoit tenir une grande déambulation collective menant au site D’arts et de rêves. Sur place, si la situation le permet, les participants seront invités à se rassembler autour d’un feu extérieur.


« À cause de la COVID, les temps sont durs, surtout pour les commerçants. Plus que jamais, ça prend de la magie dans nos vies. En lisant le conte à l’extérieur, les gens pourront s’arrêter en toute sécurité et discuter. Je veux provoquer des rencontres, tisser des liens entre des inconnus ou des voisins ! »
Patsy Van Roost

Il faut dire que D’arts et de rêves joue un rôle important dans ce projet. L’organisme local a en effet invité Mme Van Roost à développer « Un conte à la fenêtre » dans le cadre d’une entente entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et des partenaires de la Montérégie-Est, dont le CLD Brome-Missisquoi.

« Je suis en résidence d’artiste à Sutton depuis deux semaines. Avant de rentrer chez moi, je termine aujourd’hui la tournée des commerces pour les convaincre de participer à mon projet. Ils ne sont pas difficiles à convaincre ; ils comprennent que ce n’est pas juste une idée farfelue », explique celle qui avait mené une semblable initiative dans le Mile End en 2014. Intitulé « Un dessin à la fenêtre », son projet citoyen avait remporté le Prix Action culturelle à Montréal. D’où sa réputation de fée du Mile End...

Patsy Van Roost reviendra à Sutton à la fin novembre pour faire l’installation des boîtes lumineuses qui accueilleront les pages du conte en devanture des commerces. Elle sera bien sûr présente au dévoilement le 1er décembre.

Tout cela tombe à point nommé, fait-elle remarquer, alors qu’on apprenait que le populaire marché de Noël n’aurait pas lieu cette année à Sutton, en raison de la pandémie.

« À cause de la COVID, les temps sont durs, surtout pour les commerçants. Plus que jamais, ça prend de la magie dans nos vies. En lisant le conte à l’extérieur, les gens pourront s’arrêter en toute sécurité et discuter. Je veux provoquer des rencontres, tisser des liens entre des inconnus ou des voisins ! »