Bobby Charby et sa soeur Penny, qui tiennent ici une photo de leur frère Arthur, déplorent que son meurtrier présumé ait déjà recouvré sa liberté. «C'est horrible. Je ne peux pas comprendre qu'on ait fait ça, et avec une caution si basse», dit M. Charby.L'accusé, Andrew Davidson, 33 ans.

La famille d'Arthur Charby choquée de la libération de son présumé meurtrier

Les proches d'Arthur Charby, tué derrière un bar de Lac-Brome, le 3 octobre, digèrent mal que l'homme accusé du meurtre ait été relâché en attendant la suite des procédures judiciaires.
«Mon frère est en terre depuis trois semaines et lui est déjà en liberté», déplore Bobby Charby au sujet de l'accusé, Andrew Davidson, 33 ans. Des accusés restent emprisonnés en attendant leur procès pour des crimes beaucoup moins graves, dit-il.
«C'est horrible. Je ne peux pas comprendre qu'on ait fait ça, et avec une caution si basse», dénonce-t-il dans la langue de Shakespeare.
Accusé de meurtre non prémédité, Andrew Davidson a recouvré sa liberté le 7 novembre moyennant une caution de 20 000$ et sous plusieurs conditions, dont celles de garder la paix et de se rapporter une fois par semaine au poste de police de Waterloo. Il doit respecter un couvre-feu de 22h à 6h, sauf pour exercer un travail légitime ou une urgence médicale, et il lui est interdit de déménager ou de quitter le pays. Il doit aussi éviter la ville de Lac-Brome et ne peut se trouver dans un débit de boisson.
Tous les détails dans notre édition de mercredi