«Ça a beaucoup évolué et les femmes prennent plus de place aujourd'hui. Je dirais même que l'augmentation de la clientèle féminine fait en sorte que la fête devient très familiale», selon Geneviève Tanguay, propriétaire des Folleries Fleuries.

La famille au coeur de la fête de la St-Valentin

Depuis quelques années, la fête de l'amour devient de plus en plus familiale. De plus, le fait que les hommes constituent la principale clientèle des commerces à l'occasion de la Saint-Valentin tend à se renverser.
Chez Les Folleries Fleuries à Granby, le virage féminin est bien tangible, soutient la propriétaire du commerce, Geneviève Tanguay. «Il n'y a pas si longtemps, les hommes se présentaient le plus souvent pour acheter un cadeau de Saint-Valentin, dit-elle. Ça a beaucoup évolué et les femmes prennent plus de place aujourd'hui. Je dirais même que l'augmentation de la clientèle féminine fait en sorte que la fête devient très familiale.»
Ainsi, Mme Tanguay estime que près du quart de l'achalandage de la boutique est composé de femmes. Outre les incontournables bouquets de fleurs et les chocolats, les toutous et les ballons trouvent donc vite preneurs. «Les hommes pensent d'abord au couple, c'est un fait, tandis que les mamans incluent davantage les enfants tout en achetant aussi un petit quelque chose pour leur conjoint», indique la femme d'affaires.
Tous les détails dans notre édition de vendredi