Près d'un an après son passage à Dans l'oeil du Dragon et son association avec la «dragonne» Danièle Henkel, Lyse-Anne Roy de DrPatch affirme que son entreprise a développé une nouvelle approche. Ses produits ont fait leur entrée chez les professionnels de la vue. Olivier Gingras Audet fait maintenant partie de l'aventure.

La «dragonne» Danièle Henkel et Dr Patch: une alliance profitable

L'alliance de la «dragonne» Danièle Henkel avec la micro-entreprise DrPatch, à la suite du passage de sa fondatrice, Lyse-Anne Roy, à l'émission Dans l'oeil du dragon, a été profitable. Près d'un an plus tard, un nouvel investisseur est sur le point de se joindre à l'entreprise de Bromont et ses produits ont commencé à faire leur entrée chez les professionnels de la vue.
«Mme Henkel est vraiment mon mentor. Je ne m'attendais jamais à ce que le suivi soit aussi serré. Elle est très occupée. Mais elle prend toujours le temps de faire des suivis ou de m'écrire, même s'il est minuit le soir. Elle est en train de me former. Je suis vraiment à une bonne école», s'est réjouie hier l'entrepreneure de Bromont.
Dans le cadre de dans l'oeil du dragon, Danièle Henkel avait proposé à Lyse-Anne Roy 50% des parts de l'entreprise contre un financement de 50 000$. Mais les choses ont changé depuis, précise Mme Roy, qui préfère ne pas entrer dans les détails financiers de la nouvelle entente. Mme Roy dit cependant demeurer actionnaire majoritaire.
«Son implication en temps va au-delà de l'argent. Elle aurait pu mettre 75 000$ et me laisser là. Et ça ne m'aurait rien donné. Là, elle me fait même profiter de ses ressources. Comptable, avocat; elle me rend les gens disponibles», dit Lyse-Anne Roy.
Tous les détails dans notre édition de samedi