Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La ville de Granby sera animée cet été.
La ville de Granby sera animée cet été.

La culture aura sa place cet été à Granby

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Des spectacles en plein air, des parcs animés, des pianos publics, le Symposium Couleurs urbaines, le Loufoque... Grâce au déconfinement, la culture trouvera sa place partout à Granby cet été.

L’équipe de Vie culturelle et communautaire (VCC) de Granby a dû réaliser un tour de force pour offrir aux citoyens une programmation variée, tout en tenant compte des mesures imposées par le gouvernement. 

Après une édition virtuelle l’an dernier, les Rendez-vous culturels seront de retour devant public, cette fois au parc Daniel-Johnson, qui pourra accueillir un maximum de 1000 personnes par événement. Une douzaine de spectacles gratuits seront présentés près du pavillon Roger-Bédard, où une scène sera installée en permanence jusqu’au mois d’août.

La programmation sera dévoilée le 21 juin prochain, mais on sait déjà qu’il sera nécessaire de réserver ses billets pour s’assurer d’un accès au parterre.

La tenue de tels événements estivaux vient combler un besoin, a fait remarquer la directrice de VCC de Granby, Valérie Brodeur. «On savait que la population avait besoin de culture, de musique, de rassemblements et de rire.»

Pour elle et son équipe, le point de presse du 19 mai du premier ministre François Legault a permis de vraiment passer à l’action. «La période de questions n’était pas encore finie qu’on élaborait déjà notre plan de match pour l’été. On voyait des opportunités. Il a fallu être un peu acrobates, mais je pense que les gens seront satisfaits.»

En plus des Rendez-vous culturels, les Granbyens pourront également renouer avec le populaire symposium Couleurs urbaines les 30, 31 juillet et 1er août. Pour l’occasion, le site du parc Miner sera clôturé pour n’admettre que 250 personnes à la fois, qui circuleront à sens unique. Tous les détails de ce rendez-vous artistique seront annoncés le 12 juillet.

Quant au festival le Loufoque, Jean-Olivier Grégoire Fillion de VCC a assuré qu’il allait également avoir lieu en 2021, les 3, 4 et 5 septembre. On prévoit des spectacles en salle et à l’extérieur, mais l’élaboration de l’événement est en cours. «On se permet de se donner un peu de temps avant de décider de sa forme. Trois mois, c’est vraiment loin en temps de pandémie. On sera capable de jongler avec les mesures sanitaires qui seront en vigueur en septembre», a-t-il mentionné.

Pianos publics, etc.

Certains l’ont peut-être remarqué : sept pianos publics ont repris leur place aux quatre coins de la municipalité au cours des derniers jours. On peut les entendre — ou en jouer — à la Bibliothèque Paul-O.-Trépanier, au Centre hospitalier de Granby, à l’église St-Georges, à la Halte des générations (Estriade), au marché public, au parc Daniel-Johnson et au parc Pelletier. 

Avant de toucher au clavier, il est toutefois recommandé de se désinfecter les mains. La distanciation physique doit aussi être respectée autour des pianos. 

Par ailleurs, les groupes d’amis et les familles pourront profiter de 12 tables à pique-nique avec jeux intégrés et d’éclairage de soirée, qui ont été installés pour l’été dans les parcs Pelletier, Avery et Poitevin. À ces deux derniers endroits, il sera aussi possible de jour au disc golf. 

Autre nouveauté : durant deux mois, du 24 juin au 24 août, un nouveau «parcours d’évasion» urbain sera proposé aux curieux par les Jeunes Ambassadeurs de Granby (JAG) dans le parc Robert. Moins difficile que celle proposée durant la dernière semaine de relâche, cette activité d’environ une heure nécessitera un téléphone intelligent et des données cellulaires pour «retrouver, dans un laboratoire abandonné, l’incroyable découverte qu’a faite un scientifique qui manque à l’appel». Remue-méninges assuré!

Besoin de bénévoles 

Cette panoplie de suggestions, jumelée aux restrictions plus sévères qu’entraîne la pandémie, fait en sorte que l’équipe de VCC de Granby est à la recherche de bénévoles pour lui donner un coup de main. Une trentaine de collaborateurs seraient les bienvenus. «Pour une journée ou pour la saison», précise Jean-Olivier Grégoire Fillion. Suffit de remplir le formulaire à vccgranby.org/devenirbenevole