Plus de 30 personnes ont jusqu’ici contracté le coronavirus entre les murs du CHSLD Villa-Bonheur.
Plus de 30 personnes ont jusqu’ici contracté le coronavirus entre les murs du CHSLD Villa-Bonheur.

La COVID-19 continue sa progression à Villa-Bonheur

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Le personnel et les résidents du centre d’hébergement Villa-Bonheur à Granby ne sont pas au bout de leur peine. Jour après jour, la COVID-19 ne cesse de s’immiscer dans l’établissement. On compte jusqu’ici plus de 30 personnes ayant contracté le virus.

Les cas positifs de COVID se multiplient au sein du CHSLD depuis quelques jours. Deux étages sont maintenant aux prises avec des éclosions, tandis qu’un autre est en veille.

Dans le «secteur 1», six nouveaux résidents sont infectés, pour un total de 16. Dans cette même aile, la Santé publique a recensé trois employés ayant la COVID. Le virus s’est aussi répandu dans le «secteur 2», où l’on compte huit usagers de plus ayant contracté le coronavirus au cours des deux derniers jours. Ceux-ci viennent s’ajouter à deux autres résidents et trois membres du personnel ayant la COVID.

Puis, un troisième secteur est maintenant sous surveillance, car en veille d’éclosion. On y a dénombré «moins de cinq membres du personnel et usagers» qui ont reçu un test de dépistage positif.

Alors que le bilan s’alourdit, de nouvelles mesures doivent être mises en place pour stopper la propagation du virus. «Pour la situation au CHSLD Villa-Bonheur, un aménagement d’une zone chaude est en cours ce qui permettra de regrouper les résidents positifs ensemble, et ainsi faciliter la gestion de l’éclosion», a indiqué par courriel Geneviève Lemay, du département des communications au CIUSSS de l’Estrie.

Selon le CIUSSS, d’autres mesures ont sont déjà en vigueur pour cet établissement :

  • Retrait immédiat des membres du personnel testés positifs
  • Dépistage massif de tous les membres du personnel et des usagers dès le premier cas positif
  • Grande désinfection du secteur
  • Autres dépistages massifs prévus : approximativement tous les sept jours
  • Dépistages individuels entre les dépistages massifs dès l’apparition de symptômes chez des usagers ou des membres du personnel
  • Isolement préventif de tous les usagers durant deux semaines