Le président Marc Valence et la vice-présidente Anny Chrétien comptent les votes sur la dissolution de la Coopérative de Solidarité Santé Shefford.

La coop de santé de Shefford dissoute

La coopérative de santé de Shefford va officiellement être dissoute en raison du manque d’intérêt de la population. En assemblée générale spéciale, un peu moins de trente membres ont voté en ce sens.

Dans un vote tenu secrètement, huit membres ont voté pour que la Coopérative de Solidarité Santé Shefford poursuive ses démarches, tandis que 19 ont été en faveur de la fin de ses activités.

« Je suis déçu que ça se dissolve, mais on ne peut pas reprocher au conseil d’administration d’avoir essayé », a conclu le président du CA, Marc Valence, avant de lever l’assemblée.

Il était précédemment revenu sur les trois années d’existence de la coopérative, constituée en 2015. Un sondage confirmait à l’époque le grand intérêt des Sheffordois pour avoir accès à un médecin sur leur territoire.

« Beaucoup avait un médecin de famille, mais à l’extérieur de la région, a expliqué M. Valence. Dans le temps, on parlait de plus de 7000 patients orphelins en Haute-Yamaska. Aux dernières nouvelles, ils sont moins de 2000. »

Le promoteur qui s’était proposé pour construire l’édifice — qui aurait logé la coop de santé et la pharmacie — s’est ensuite désisté, a indiqué M. Valence.

Les difficultés s’accumulent
Les difficultés se sont accumulées en 2016, notamment avec le terrain qui n’était plus assez grand puis avec le refus par les maires de la MRC d’accorder une subvention de 100 000 $.

En 2017, après plusieurs démarches de la vice-présidente de l’organisme, Anny Chrétien, deux médecins ont montré un intérêt à venir pratiquer à la coopérative de santé, un facteur non négociable pour les membres. « Je suis allée chercher ce que les médecins veulent, soit une qualité de vie », a-t-elle mentionné. Mais il n’y avait toujours rien de concret et l’intérêt des médecins s’est estompé pour finalement disparaître.

La recherche de membres n’a pas non plus donné les résultats escomptés. Sur un objectif de 1000, la coop ne compte que 300 membres.

« Comme vice-présidente, je peux dire qu’on a fait beaucoup d’efforts, a souligné Mme Chrétien en réponse aux questions de l’assemblée. Les médecins sont habitués d’avoir ce qu’ils veulent et ils sont travailleurs autonomes. Ils peuvent se permettre de choisir. »

Remboursement
Marc Valence s’est engagé à mettre fin aux activités de la coopérative dans les règles de l’art. Les parts sociales des membres seront ainsi remboursées dans leur intégralité, tout comme ce qui reste des montants obtenus par la MRC.

« Je suis déçu pour les gens qui se sont impliqués dans cette coop-là depuis plusieurs années, a commenté le maire de Shefford, Éric Chagnon. Vu les circonstances, je comprends la décision des membres de dissoudre la coop. Je trouve ça triste pour Shefford, mais en même temps il y aura autre chose qui viendra et la vie ne s’arrête pas. »