L’écocentre de Marieville, qui desservira la population de la MRC de Rouville, devrait ouvrir ses portes et sa cour aux citoyens vers la mi-octobre.
L’écocentre de Marieville, qui desservira la population de la MRC de Rouville, devrait ouvrir ses portes et sa cour aux citoyens vers la mi-octobre.

La construction des écocentres de Rouville est terminée

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Après un peu plus de trois mois de travaux, la construction des deux écocentres qui desserviront la MRC de Rouville est finalement achevée. Si tout se déroule comme prévu, l’ouverture de l’installation principale, à Marieville, aura lieu le mois prochain.

L’ouverture des écocentres était initialement prévue à la fin septembre. Elle aura finalement lieu autour du 14 octobre pour celui de Marieville, et seulement au printemps pour celui de Saint-Césaire, aménagé sur un terrain appartenant auparavant à Sciures Jutras, à la limite de Saint-Paul-d’Abbotsford.

Ce dernier, contrairement à l’écocentre principal de Marieville, ne sera pas ouvert pendant la saison hivernale, a précisé en entrevue le coordonnateur à la gestion des matières résiduelles de la MRC, Étienne Rousseau. « L’écocentre satellite de Saint-Césaire fermera à la fin octobre chaque année, indique-t-il. Du point de vue de la logistique, on ne voyait pas l’avantage de tout mettre en œuvre pour l’ouvrir seulement deux semaines. »

Les citoyens, peu importe leur municipalité de résidence dans la MRC, pourront aller porter leurs déchets à l’écocentre de Marieville, sis au 135, chemin du Ruisseau St-Louis Est, toute l’année.

La construction des infrastructures, réalisée par la firme Groupe Allaire Gince Infrastructures, s’est effectuée somme toute dans les temps, malgré la pandémie. Prévue pour le 28 août, la livraison des écocentres a été réalisée le 4 septembre dernier.

Il ne reste que des broutilles pour en compléter l’aménagement, mentionne M. Rousseau, ajoutant que c’est cette semaine que les employés de l’écocentre emménageront dans leur nouveau lieu de travail.

D’autres embauches, ainsi que la formation de certains employés, sont encore à prévoir.

À terme, la mise en opération de l’écocentre de Marieville et de son satellite de Saint-Césaire permettra de gérer une plus grande quantité de matières résiduelles sur le territoire tout en diminuant le gaspillage : 3000 tonnes métriques, plus précisément, pourront être traitées et valorisées plutôt que d’être enfouies, précise-t-on.

Ces travaux représentent un investissement de 2,56 millions $ pour la MRC, qui avait adopté un règlement d’emprunt de 2,8 millions $ en mai 2019.

L’aboutissement de huit ans de travail

Rappelons que l’ouverture prochaine de l’écocentre de Marieville symbolise l’aboutissement de plus de huit ans de travail à la MRC de Rouville.

En 2012, le conseil des maires avait choisi de construire deux écocentres plutôt qu’un seul afin de mieux desservir la population de son vaste territoire. Sept scénarios avaient été préalablement étudiés.

Lorsqu’il a été décidé que deux écocentres seraient nécessaires, on prévoyait que la construction serait achevée avant la fin de 2014. Or, la quête de terrains s’est avérée plus difficile que prévu, repoussant à 2016 le choix de l’emplacement des futurs écocentres.