Le maire de Dunham, Pierre Janecek, et Josiane Noiseux, coordonnatrice de la Clef des champs, ont présenté la 22e édition de l’événement, qui aura lieu les 1er et 2 juin.

La Clef des champs prend un virage vert

Les activités estivales débutent dans Brome-Missisquoi. La 22e mouture de la Clef des champs, qui prendra place à Dunham les 1er et 2 juin, sera marquée par un virage environnemental. Question de réduire la quantité de déchets produits lors de l’événement, une série de mesures ont été prises, dont la vente de verres réutilisables.

« Le conseil [municipal] a décidé cette année d’être écoresponsable. C’est une grosse tendance et nous avons décidé d’embarquer dans le mouvement », se réjouit le maire de Dunham, Pierre Janecek.

« L’an dernier, après l’événement, on a constaté qu’il y avait eu beaucoup de verres à usage unique. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire et on est arrivé avec l’idée d’utiliser des verres réutilisables », explique Josiane Noiseux, la coordonnatrice de l’événement.

Concrètement, les amateurs de produits du terroir qui passeront à Dunham durant le week-end sont appelés à apporter leur propre verre avec eux ou à se procurer une « écocup » vendue à prix modique sur le site. Plusieurs points d’eau seront également installés sur la rue principale afin de permettre le remplissage de gourdes d’eau et le rinçage des verres réutilisables.

Josiane Noiseux ajoute que les exposants ont aussi été invités à se munir d’un pichet d’eau afin de nettoyer les verres avant les dégustations.

« On ne peut pas empêcher les gens d’entrer sur le site avec leur propre bouteille, mais au moins ils pourront la remplir », remarque la coordonnatrice.

Le « virage vert », comme l’appellent les organisateurs de la Clef des champs, est toutefois plus large.

« Des brigades vertes seront formées pour s’assurer que les gens disposent leurs déchets aux bons endroits », ajoute le maire Pierre Janecek.

L’initiative environnementale a été « très bien reçue » par les exposants, témoigne Josiane Noiseau.

« Je pense qu’ils étaient tous rendus là. Nous les avons guidés en leur suggérant des fournisseurs, mais la plupart avaient déjà leurs propres réflexes écoresponsables », soutient-elle.

« Dunham est l’une des premières municipalités à prendre ce virage et ça aura assurément un effet d’entrainement. On en est très fiers », ajoute M. Janecek.

Fête agroalimentaire

L’événement restera une « grande fête de l’agroalimentaire ». Près de soixante-dix producteurs, essentiellement de la région, feront découvrir leurs créations gourmandes aux visiteurs.

La disposition du site sera également quelque peu modifiée cette année. Davantage de zones d’ombre pourront accueillir les visiteurs et plus d’espace sera réservé aux camions de rue qui seront eux aussi plus nombreux.

L’arrière de l’hôtel de ville accueillera encore cette année une zone famille où les enfants pourront s’amuser dans des jeux gonflables.

Quoi faire

La Ville de Dunham a profité de l’occasion pour présenter un nouvel outil permettant de faire connaître ses activités. Le « Quoi faire » regroupe des propositions de sorties estivales, tant au niveau culturel qu’agroalimentaire.

Le livret de quelques dizaines de pages contient les principales activités du centre culturel et l’horaire des marchés extérieurs jusqu’à l’automne.

Une seconde édition du livret devrait être publiée au mois de novembre pour présenter les activités hivernales.