Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La nouvelle identité visuelle a été lancée mercredi soir en direct du Domaine du Ridge, à Saint-Armand, et en mode virtuel. Sur place se trouvaient Dominik Poirier, agente aux événements, communications et marketing, le directeur général Marc-André Lacroix et le président du CA, Philip Dion.
La nouvelle identité visuelle a été lancée mercredi soir en direct du Domaine du Ridge, à Saint-Armand, et en mode virtuel. Sur place se trouvaient Dominik Poirier, agente aux événements, communications et marketing, le directeur général Marc-André Lacroix et le président du CA, Philip Dion.

La Chambre de commerce de Brome-Missisquoi se refait une beauté

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Quelques mois après avoir pris un pas de recul, l’équipe de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi lançait mercredi soir sa nouvelle image et sa nouvelle identité.

Le logo, qui fait maintenant partie du passé, représentait les origines de la CCB-M, fruit d’une fusion entre les chambres de commerce de Lac-Brome, Cowansville et Farnham, en 2017.

« Sauf que trois entités, ce n’est pas 22 municipalités (NDLR Sainte-Brigide-d’Iberville s’ajoute aux 21 municipalités de Brome-Missisquoi) et ce n’est pas six pôles économiques, souligne Dominik Poirier, agente aux événements, communications et marketing. On trouvait que c’était réducteur. On voulait mettre fin à cette ambiguïté. Le nouveau logo, ce n’est que Brome-Missisquoi dans son entièreté. »

Dans sa réflexion, Mme Poirier souhaitait distinguer la chambre des autres organisations qui portent le nom de la région, comme la MRC, le CLD ou encore Tourisme Brome-Missisquoi. Selon elle, le logo pouvait porter à confusion. En plus, elle voulait purifier l’identité visuelle qui était surchargée d’informations (voir photos).

L’ancien logo surchargé est remplacé par un logo épuré.

Forêt, neige et eau

Le nouveau logo est épuré. Le fond est vert forêt pour représenter le secteur agroalimentaire, les forêts, le développement durable, les productions vertes, mais aussi les sports d’été, a expliqué le directeur artistique Éric Arminjon, membre du conseil d’administration de la CCB-M, qui a contribué au projet.

« J’ai mis du blanc parce qu’on a beaucoup de neige et aussi pour les sports d’hiver, poursuit Mme Poirier. Et le turquoise, c’est pour tous les cours d’eau et les lacs. On est allé vers une police plus nette. »

La forme ressemble à un panneau sur la route et un des coins est en pointe, comme une bulle de bande dessinée. « C’est dans l’idée où on parle de vous, et vous nous parlez de vous. C’est pour notre rôle de communicateur. La chambre de commerce fait du relais d’informations. »

Puis, il n’y a qu’à ajouter un bandeau turquoise dans le haut du logo pour qu’il se transforme en visuel pour l’achat local.

Le nouveau logo pour la promotion de l’achat local est également simplifié.

« On ne le confond plus avec la MRC ou le CLD », ajoute Mme Poirier.

L’idée a été présentée aux membres du conseil d’administration et au webmestre. Elle assure que tout a été très bien reçu.

Une formule revue

Avec le pas de recul est venue aussi une remise en question du modèle d’affaires de la chambre, qui reposait presque uniquement sur les événements. Avec la pandémie, ce modèle ne fonctionne plus.

L’argent CCB-M, qui faisait office de chèques cadeaux chez des détaillants participants, sera remplacé par la carte Freebees. En utilisant cette carte chez les commerçants participants, le consommateur accumule de l’argent.

Un commerçant peut y adhérer seul, en payant un certain montant. La CCB-M propose toutefois de promouvoir ce programme de récompenses, ce qui lui permettra d’offrir un meilleur prix aux commerçants participants.

« La chambre de commerce s’occupe de promouvoir les participants sur le territoire. En plus des services offerts par Freebees, on donne un service bonifié. Et comme on a accès à un très grand nombre de commerces, Freebees n’a pas à cogner à chaque porte », souligne Mme Poirier.

Les commerçants pourront également proposer des promotions.

Formations ciblées

Les activités demeureront tout de même au calendrier.

Le tournoi de golf aura lieu, mais avec des bulles afin de respecter les mesures sanitaires en lien avec la COVID-19. Les non-golfeurs pourront pour leur part participer à un rallye à vélo. Trois circuits seront proposés pour découvrir la région autrement.

Les événements seront mobiles, par ailleurs, puisque l’équipe s’assurera que tous les pôles — Bedford, Farnham, Cowansville, Lac-Brome, Bromont et Sutton — en reçoivent au moins un durant l’année.

« On a aussi compris qu’il fallait qu’on se réinvente au niveau des formations et des rendez-vous. »

La prochaine formation, à la mi-avril, portera sur les publicités sur Facebook.

La CCB-M veut offrir des formations abordables qui viennent répondre à un besoin. Elle espère aussi pouvoir proposer des formations offertes par d’autres chambres au Québec.

« On s’est donné comme mission de ne plus être dépassé. Notre modèle était dépassé du fait qu’il avait moins d’événements. La pandémie a été un mal pour un bien. La chambre de commerce avait étiré son modèle. La pandémie a cassé le mécanisme. Et je crois aussi que c’était une façon de nous remettre en question, de redéfinir le rôle d’une chambre de commerce versus celui du CLD qui est aussi très pertinent », termine Mme Poirier.