Outre quelques villages gaulois qui ont résisté à l’invasion, la vague caquiste a littéralement balayé Brome-Missisquoi, alors que les électeurs de plusieurs municipalités ont massivement appuyé l’olympienne Isabelle Charest.

La CAQ a dominé partout dans la région

La région a pris le virage caquiste lors de l’élection du 1er octobre dernier. Mais dans quels secteurs géographiques la ferveur pour le parti de François Legault s’est-elle manifestée davantage ? La Voix de l’Est a étudié le résultat du vote selon les différentes municipalités et circonscriptions.

Outre quelques villages gaulois qui ont résisté à l’invasion, la vague caquiste a littéralement balayé Brome-Missisquoi, alors que les électeurs de plusieurs municipalités ont massivement appuyé l’olympienne Isabelle Charest.

C’est notamment le cas à Farnham, où la caquiste a remporté 1671 votes, loin devant Alexandre Legault, qui a terminé deuxième avec 617 appuis. Suivent ensuite Andréanne Larouche, du Parti québécois, et la libérale Ingrid Marini, qui ont obtenu respectivement 460 et 347 votes.

Les Bromontois se sont aussi majoritairement rangés derrière la nouvelle ministre déléguée à l’Éducation, qui a obtenu 1957 votes, loin devant ses trois adversaires. Le même scénario s’est déroulé à Cowansville, où la caquiste a cumulé plus du double des appuis de ses concurrents.

Dans ces municipalités, le vote a été très serré entre Ingrid Marini et Alexandre Legault ; la libérale n’a obtenu qu’une douzaine de votes de plus que le solidaire à Cowansville, et une trentaine à Bromont.

Bien qu’il ait fini troisième dans la circonscription, M. Legault coiffe toutefois la successeure de Pierre Paradis dans les municipalités de Brigham, Saint-Alphonse-de-Granby et Shefford. Il a aussi été le plus populaire chez les 514 électeurs ayant voté à distance, avec 295 votes.

Si bon nombre de municipalités ont opté pour le changement, certaines autres sont demeurées fidèles au Parti libéral du Québec. Ainsi, la candidate Ingrid Marini a récolté une majorité d’appuis dans Lac-Brome, alors qu’elle compte près de 500 votes de plus que son adversaire caquiste. Saint-Armand, Stanbridge East, Bolton-Ouest, Sutton, Abercorn et Brome ont également privilégié Mme Marini.

Le vote par anticipation a par ailleurs favorisé Mme Charest, alors que 3740 personnes l’ont choisie dans l’isoloir. Ingrid Marini a pour sa part obtenu 1342 votes de moins durant cette période.

Iberville : majorité écrasante de Claire Samson

Réélue très rapidement, la députée d’Iberville Claire Samson a rallié les appuis dans de nombreuses villes de sa circonscription. Dans Rouville, sa majorité est si importante qu’elle compte toujours au moins le double de votes par rapport à son plus proche adversaire, tant pour les votes enregistrés le 1er octobre que ceux compilés lors du vote par anticipation.

À Ange-Gardien, la candidate a obtenu 633 voix, ce qui représente plus que la somme de tous les autres votes compilés.

Par exemple, à Saint-Césaire, Mme Samson a rallié 1089 électeurs alors que le solidaire Philippe Jetten-Vigeant, qui a terminé second dans cette municipalité, a obtenu 452 votes. Il figure aussi au deuxième rang à Saint-Paul-d’Abbotsford avec 216 voix, alors que Mme Samson en compte 678, de même qu’à Rougemont, où 569 personnes ont appuyé la caquiste et 237, le solidaire.

Avec 210 votes à Rougemont, 347 à Saint-Césaire et 135 à Saint-Paul-d’Abbotsford, le péquiste Nicolas Dionne a terminé en troisième place. Il a toutefois devancé son adversaire solidaire à Sainte-Angèle-de-Monnoir de cinq voix, avec un total de 182 votes.

La candidate libérale, Mylène Gaudreau, a pour sa part fini quatrième dans les cinq municipalités desservies par La Voix de l’Est.

Johnson : André Lamontagne bien en selle

Le député caquiste André Lamontagne, désormais ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, a dominé le vote dans toutes les municipalités de la circonscription de Johnson, et ce, avec une avance considérable, obtenant parfois beaucoup plus que la somme des suffrages combinés de ses adversaires.

Fait à noter, la candidate solidaire Sarah Saint-Cyr Lanoie a terminé deuxième à Acton Vale et à Roxton Pond, devant le péquiste Jacques Tétreault et le libéral François Vaes.

GRANBY : BONNARDEL SUR TOUTE LA LIGNE

Le député réélu dans Granby et nouveau ministre des Transports, François Bonnardel, a non seulement maintenu une confortable avance sur ses adversaires, mais il a également obtenu la part du lion dans toutes les boîtes de votes de la circonscription. 

Alors qu’en moyenne chacune d’entre elles contenait entre 175 et 250 bulletins de vote, il était presque systématique que plus de la moitié de ceux-ci, voire les deux tiers, étaient en faveur du candidat caquiste. 

M. Bonnardel a également remporté le vote par anticipation, alors que 4611 électeurs lui ont témoigné de leur appui avant le jour J. En deuxième place du vote par anticipation, la libérale Lyne Laverdure a réussi à mobiliser ses partisans, alors que 900 personnes ont voté pour elle à l’avance. Marie-Ève Martel