De passage à Granby, hier, François Legault a dénoncé les hausses de tarifs. Il a été accueilli par le député caquiste sortant de Granby, François Bonnardel.

La CAQ : contrer les chocs tarifaires

En s'appuyant sur sa Charte des contribuables, le chef de la CAQ, François Legault, s'est attaqué, hier, aux hausses de tarifs qui ont pour effet d'étrangler les contribuables québécois.
De passage à Granby, hier matin, M. Legault s'est engagé à ce qu'aucun impôt, taxe ou tarif ne soit augmenté au-delà du taux d'inflation pour les quatre prochaines années.
La hausse des tarifs d'électricité, par exemple, serait limitée à 2,2 % au lieu des 4,3 % prévus par le gouvernement actuel. Pourtant, a-t-il soutenu, «Hydro-Québec sera en surplus d'électricité jusqu'en 2027».
Des mesures énergiques sont nécessaires, affirme le chef caquiste, pour briser la «tendance» voulant que les contribuables paient toujours plus de taxes, alors que les services publics se dégradent sans cesse. «On doit arrêter de piger dans les poches des contribuables.»
Tous les détails dans notre édition de mercredi