Cinquante-sept personnes sont venues se faire tatouer le symbole de Vénus pour soutenir la lutte à la violence conjugale.

La bonne cause dans la peau

Cinquante-sept personnes ont entendu l'appel du quatuor du Tattoo Shop, mercredi et jeudi, et sont venues se faire tatouer le symbole de Vénus, déesse de toutes les femmes, pour soutenir la lutte à la violence conjugale.
Sur les 60 $ que coûtait le tatouage, la moitié était remise à la Maison Alice Desmarais, qui vient en aide aux femmes, avec ou sans enfants, victimes de violence conjugale, pour un total approximatif de 1700 $. Une poignée d'hommes se sont aussi prêtés au jeu, ce qui a agréablement surpris les tatoueurs Alexandre Bégin, Max Corriveau, Laurent Lajeunesse et Steven Griggs. Ceux-ci ont eu droit à leur lot de confidences de la part de femmes, elles-mêmes violentées, anciennes résidantes de la maison, employées ou proches de victimes de violence conjugale. L'initiative pourrait renaître l'an prochain sous sa forme actuelle ou autrement.