Le nouveau gymnase abrite désormais une toute nouvelle fosse à cubes, c'est-à-dire un immense bassin rempli de cubes de mousse qui serviront à amortir les chutes des gymnastes qui virevoltent sur les barres asymétriques.

La belle migration des Hirondelles

Déménager quarante ans d'histoire en une seule journée: tel est le défi relevé par les Hirondelles, samedi. La troupe de gymnastique a en effet transporté ses pénates dans son tout nouveau gymnase en fin de semaine, juste à temps pour reprendre l'entraînement aujourd'hui.
Même si le revêtement extérieur de l'infrastructure, construite à même le Collège Mont-Sacré-Coeur, n'est pas entièrement terminé, l'entrepreneur responsable de sa construction a été en mesure de livrer celle-ci avec deux semaines d'avance. «Ils avaient peu de temps, mais ils ont travaillé vite et il n'y a eu aucun supplément», se réjouit Marie-Claude Vallée, directrice administratrice du club.
Espace, lumière et nouveautés
En pénétrant pour la première fois dans le gymnase, les yeux de ceux qui connaissaient bien l'ancien nid des gymnastes s'écarquillent. Déjà, l'endroit est beaucoup plus éclairé, il y a une meilleure ventilation, la superficie du plancher a doublé et les plafonds sont désormais à une hauteur de 24 pieds, permettant aux sportifs de prendre encore mieux leur envol. «Notre ancien local avait un plafond de 11 pieds; les filles se pétaient les pieds au plafond et risquaient de se blesser», explique Mme Vallée.
Le nouveau gymnase abrite désormais une toute nouvelle fosse à cubes, c'est-à-dire un immense bassin rempli de cubes de mousse qui serviront à amortir les chutes des gymnastes qui virevoltent sur les barres asymétriques. Cela diminue considérablement les risques de blessures et permet aux athlètes de s'entraîner à réaliser de nouvelles prouesses. «La fosse fait six pieds de profondeur. En surface, les quatre premiers pieds sont remplis par les cubes de mousse, et ensuite, il y a une toile qui agit comme trampoline. Le fond en ciment est un autre deux pieds en dessous», explique le fondateur du club, Jean-Pierre Guévin.
Tous les détails dans notre édition de lundi