Kevin Parent a été retiré de la programmation des musiparcs. Son spectacle ne sera donc pas présenté à Bromont le 16 juillet prochain.
Kevin Parent a été retiré de la programmation des musiparcs. Son spectacle ne sera donc pas présenté à Bromont le 16 juillet prochain.

Kevin Parent dans la tourmente à son tour [VIDÉO]

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Les têtes continuent de tomber dans la déferlante d’allégations d’inconduites sexuelles qui touche l’industrie culturelle depuis une semaine. Lundi, c’était au tour de Kevin Parent de faire l’objet d’une telle dénonciation. L’auteur-compositeur-interprète a aussitôt été largué par son agence de spectacles, Preste, et les concerts TD Musiparc l’ont rayé de leur programmation.

« À la suite des allégations concernant Kevin Parent, il a été décidé de retirer ses spectacles de la programmation des musiparcs. Les spectacles du jeudi 16 juillet, à Bromont, et du vendredi 17 juillet, à Mercier, sont donc annulés et les détenteurs de billets seront remboursés automatiquement sur leur carte de crédit. Aucune action n’est requise de leur part », a laissé savoir la chef des relations médias de Gestev, pour TD Musiparc, Marie-Michelle Gagné.

Lundi matin, Preste a dit sur Facebook et Instagram « rompre toute collaboration avec (Kevin Parent) ». « Les valeurs de respect et de tolérance sont inscrites dans l’ADN de Preste et sont non négociables. Nous condamnons sans réserve toute personne qui s’en éloignerait sous quelque forme que ce soit », a écrit l’agence.

Cette annonce fait suite à une dénonciation pour des inconduites sexuelles sur le compte Instagram victims_voices_montreal, qui publie des témoignages troublants de victimes de harcèlement ou d’agressions sexuels.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, le chanteur reconnaît ses torts et présente ses excuses.

« Pour mes délinquances, mes inconduites, et tout ce que vous voulez nommer (...) j’assume, et je sais que ça va être un bout bin rough pour moi les prochains temps (...) Mais si ça peut servir à faire avancer quelque chose, tant mieux, je suis pour ça », a-t-il entre autres dit.

« Je m’excuse sincèrement si j’ai fait de la peine à des gens. Je vais payer mes dettes en temps et lieu, quand on va me dire comment. Je vais continuer d’apprendre et d’essayer de m’améliorer comme personne, comme être humain, et d’essayer de partager ça avec d’autres aussi », a-t-il ajouté.

Kevin Parent est le dernier nom associé à des allégations d’inconduites sexuelles dans le milieu artistique depuis une semaine. Maripier Morin, Bernard Adamus, le président du label Dare To Care Éli Bissonnette, Yann Perreau, Alex Nevsky et Maybe Watson, l’un des membres fondateurs d’Alaclair Ensemble, ont tous été visés.

Ubisoft a également annoncé le départ de trois cadres supérieurs, dont le dirigeant de ses studios canadiens, Yannis Mallat.