Nicholas Whitley (à gauche) demeurera à la tête de KDC/One.
Nicholas Whitley (à gauche) demeurera à la tête de KDC/One.

KDC fusionnera avec le Groupe HCT

Mickael Lambert
Mickael Lambert
La Voix de l'Est
La Knowlton Development Corporation (KDC/ONE) fusionnera avec le Groupe HCT, un géant anglais des cosmétiques. La nouvelle entité créée sera un « chef de file mondial » dans l’industrie des produits de beauté, annoncent les gestionnaires des deux entreprises.

« Cette transaction transformatrice améliorera la façon dont nous desservons nos clients. Notre plateforme intégrée verticalement offrira à l’industrie une véritable solution unique », assure par communiqué le président et chef de la direction de KDC/One, Nicholas Whitley. 

Fondé en 1992, le groupe anglais HCT se présente comme étant un « chef de file mondial » dans l’industrie des cosmétiques et des produits de beauté. Comme KDC/One, l’entreprise conçoit, produit et assemble des produits cosmétiques pour des centaines de clients partout sur le globe. La transaction permettra aux entreprises d’échanger des clients, selon leur emplacement dans le monde.

KDC/One possède 16 usines de fabrication en Europe et en Amérique du Nord, dont celle de Lac-Brome. Le Groupe HCT est également présent en Amérique et en Europe, mais est davantage déployé en Asie. La société britannique possède des bureaux à Hong Kong, à Shanghai et en Corée du Sud. Elle a récemment fait l’acquisition d’un centre de production de 47 000 mètres carrés en Chine. 

Nicholas Whitley et Tim Thorpe, PDG du Groupe HCT, conserveront chacun leur position actuelle. La transaction devrait se faire au début de 2020. Sa valeur n’a pas été dévoilée.  

Acquisitions 

Il ne s’agit pas de la première transaction affectant les actifs de KDC/One. 

L’entreprise fondée à Lac-Brome en 1990 et rachetée par Novacap en 2002 est en mode expansion depuis les dernières années. Après avoir investi 165 millions dans ses installations de Lac-Brome en 2014, KDC s’était engagé à doubler sa taille, essentiellement grâce à des acquisitions. 

Pas plus tard qu’en novembre dernier, KDC avait ajouté les laboratoires californiens de Benchmark Cosmetic à ses actifs. Plus tôt en juillet, le groupe français Alkos et ses 400 employés étaient aussi passés sous son giron. 

À LIRE AUSSI: Cosmétiques: l'entreprise bromoise KDC One achète Groupe Alkos

En novembre 2018, la Caisse de dépôt et placement du Québec et Investissement Québec s’était départie d’une partie de ses actifs dans KDC/One au profit du portefeuille d’investissement privé, Cornell Capital. Selon les informations que La Voix de l’Est avait pu obtenir à ce moment, la Caisse de dépôt détenait un investissement d’entre 50 et 100 millions dans l’entreprise et Investissement Québec avait 14,5% des parts. Une transaction qui avait pour objectif de donner à KDC le moyen de ses ambitions. 

La transaction s’accompagnera d’un réinvestissement de Cornell Capital ainsi que d’autres commanditaires dont leur identité n’a pas mentionné. KDC/One emploie plus de 5000 travailleurs en Amérique du Nord et en Europe.