Julie Bourdon, conseillière municipale du district 3 à la Ville de Granby, trouve «spécial» de la part de Michel Duchesneau d’annoncer sa candidature à la mairie alors qu’il est en litige avec la Ville.
Julie Bourdon, conseillière municipale du district 3 à la Ville de Granby, trouve «spécial» de la part de Michel Duchesneau d’annoncer sa candidature à la mairie alors qu’il est en litige avec la Ville.

Julie Bourdon se questionne sur les «réelles intentions» de Michel Duchesneau

Face à l’annonce du retour en politique du promoteur immobilier et ex-maire Michel Duchesneau, la conseillère municipale Julie Bourdon croit « que ça n’a pas de sens, en 2020, qu’une personne qui est en litige avec la Ville se présente comme candidat à la mairie ».

Rappelons que Michel Duchesneau, qui a été maire de Granby entre 1993 et 2000, a entrepris des travaux de déboisement illégaux sur la rue de Verchères, à Granby. Vendredi, le conseil municipal de Granby a adopté une résolution visant à demander à la Cour du Québec que soit révoquée l’autorisation qui lui a été donnée en 2019 dans le cadre d’un Plan d’implantation et d’intégration architectural (PIIA).

Ainsi, l’annonce de sa candidature à la mairie n’est survenue que quelques heures après que la Ville ait sévi contre le lui et son entreprise Jonesco, en lui octroyant notamment un constat d’infraction de 2500 $ pour avoir réalisé des travaux d’abattage d’arbres sans autorisation.

Sans enlever le droit démocratique de M. Duchesneau de se présenter aux élections de novembre 2021, Julie Bourdon, conseillère municipale du district 3, « se questionne sur ses réelles intentions ».

« Je trouve ça spécial qu’il ait choisi ce moment pour faire son annonce. Être au service du citoyen, c’est aussi montrer l’exemple. Dans ce cas-ci, c’est clairement un manque de respect envers la communauté, qui fait juste alimenter le cynisme face à la classe politique. »

Celle-ci, sans vouloir commenter le présent litige entre M. Duchesneau et la Ville, ajoute qu’« il ne faut pas oublier que les arbres agissent comme bien et service écologiques dans une ville. » Pour la conseillère, qui est « toujours en réflexion » à savoir si elle se présentera elle-même à la course à la mairie de 2021, la protection des milieux naturels est d’une grande importance.

« Je suis sollicitée, mais je n’ai pas encore pris ma décision », dit celle qui, advenant une hypothétique nomination, serait la première femme à occuper le poste de mairesse de Granby.