Les responsabilités de certains élus de Granby ont été révisées lundi soir, dont celles de Julie Bourdon.

Julie Bourdon perd les dossiers du développement commercial et touristique

Un an après l’élection de l’actuel conseil municipal, le maire de Granby, Pascal Bonin, a modifié les responsabilités de certains conseillers. À commencer par Julie Bourdon, qui doit troquer les dossiers du développement commercial et touristique qu’elle supervisait depuis trois ans pour ceux du développement à la jeunesse.

Alain Lacasse, élu l’an dernier dans le district cinq, veillait aux dossiers liés à la jeunesse. Le maire Bonin l’a toutefois désigné afin qu’il reprenne les mandats de Julie Bourdon, qui présidait entre autres Commerce Tourisme Granby et région (CTGR). Ces changements surviennent par ailleurs alors que la Ville planche sur un important projet de réaménagement du centre-ville.

Visiblement émotive, Julie Bourdon n’a pas voulu commenter davantage cette décision, lors d’une mêlée de presse, au terme de la séance du conseil. « C’est la prérogative du maire », a-t-elle laissé tomber.

L’élue a néanmoins affirmé, lorsque ce point a été traité durant la séance, être très heureuse d’avoir pu collaborer au développement des secteurs commercial et touristique de la ville. « Je suis très fière de tous les projets que l’équipe de Commerce Tourisme a mis en place. On peut penser à Artria, le parcours des œuvres en nature, à la terrasse éphémère de la place Johnson, à Granby Arts et tables, à la mise en place de la banque de données commerciale et, bien sûr, à Granby est zoo », a-t-elle notamment affirmé.

Du même souffle, elle s’est dite heureuse de pouvoir veiller aux dossiers du développement de la jeunesse, car « la ville doit continuer d’être attractive pour les jeunes ». « C’est un enjeu primordial, surtout quand on pense entre autres au manque de main-d’œuvre », dit-elle.

Question

Le maire Bonin n’était toutefois pas présent lundi soir pour expliquer les raisons entourant ces changements. Il est actuellement en Europe, où il participe à une mission sur les villes intelligentes. C’est le maire suppléant, Jocelyn Dupuis, qui a traité le sujet.

« M. Bonin est arrivé à une réunion préparatoire un lundi soir et il a expliqué les changements qu’il voulait avoir. Le conseil municipal a le droit de dire oui ou non. Mais, majoritairement, il a dit oui à ce qui était proposé », a expliqué M. Dupuis, affirmant toutefois ne pas connaître les raisons précises qui ont incité le maire à effectuer ce jeu de chaises musicales.

Interpellé par La Voix de l’Est avant son départ sur l’absence de la conseillère Bourdon à des événements de CTGR, le maire Bonin avait laissé entendre que des changements étaient sur le point d’être annoncés pour certains conseillers.

« M. Vincent a demandé à laisser les dossiers de l’industrie. Je me suis posé la question : “Est-ce que tout le monde est à sa place ?” La réponse était non », a-t-il laissé tomber en refusant d’élaborer davantage.

Une réaction

Seul le conseiller Jean-Luc Nappert a réagi publiquement à cette annonce lundi soir. « Bien sûr, c’est la prérogative du maire de faire des recommandations au niveau des comités des conseillers. Je me permets simplement de mentionner que je sais bien que Mme Bourdon a très bien fait les dossiers au niveau de la corporation de développement commercial et touristique. Elle a été à la hauteur. Je tiens à le dire. Je suis persuadé qu’avec ses nouvelles fonctions, elle va être aussi performante et consciencieuse », a dit celui qui a lui-même dû, l’an dernier, céder les dossiers de l’environnement qu’il a supervisé durant quatre ans pour ceux de la sécurité publique.

Deux autres changements ont également été effectués par le maire Bonin. Jocelyn Dupuis, qui porte les dossiers qui traitent des finances et des ressources humaines, a en outre hérité des dossiers liés au développement industriel. Ceux-ci étaient la responsabilité de Robert Vincent, qui veillait en outre au développement urbain.

M. Vincent conservera ces derniers dossiers, en plus de ceux liés au transport en commun.

Tous les autres élus conservent leurs responsabilités, dont Éric Duchesneau aux travaux publics, Catherine Baudin à l’environnement, Robert Riel au développement social et communautaire, Stéphane Giard aux activités sportives et de plein air ainsi que Denyse Tremblay à la culture.