Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La candidate à la mairie de Granby, Julie Bourdon, a dévoilé son programme électoral jeudi. 
La candidate à la mairie de Granby, Julie Bourdon, a dévoilé son programme électoral jeudi. 

Julie Bourdon cible 55 priorités pour Granby

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La candidate à la mairie de Granby Julie Bourdon a dévoilé jeudi son programme électoral, élaboré autour de deux grands thèmes: l'économie et la qualité de vie. Dans l'exercice, pas moins de 55 priorités ont été ciblées.   

«Il y a des gros morceaux et il y en a d’autres qui sont plus dans la continuité. Mais c’était important pour moi de mettre tout ça pour que les gens sachent exactement quelle est ma vision d’ensemble de la ville», a fait valoir la candidate, à l’occasion d’un point de presse tenu au parc Pelletier, au sujet des nombreuses priorités énoncées. 

Julie Bourdon précise que son programme électoral est le fruit de son expérience comme conseillère municipale. Mais il découle également de la tournée socio-économique et de la consultation sur Internet qu’elle a réalisés au cours des dernières semaines. 

«Je suis vraiment venue asseoir les besoins des gens dans un programme complet avec 55 priorités élaborées dans différents sous-thèmes», dit-elle. 

La candidate souhaite entre autres élaborer une stratégie de développement économique et d’attractivité de la ville, de même que mettre en place des actions concrètes pour le développement agricole et agroalimentaire.  

Julie Bourdon veut aussi réaliser «une vision élaborée du développement urbain, de la circulation et de la mobilité durable». «La ville grossit et se développe. Il y a beaucoup de développement. Mais on se doit de le faire correctement, dit-elle. La circulation est problématique à certains endroits. Il faut être capable de dire quels quartiers on souhaite réellement densifier.»   

Autre priorité de l’aspirante mairesse: miser sur une vision davantage régionale du développement touristique. «C’est important d’avoir un leadership régional et de faire la promotion de la région. Touristiquement, la ville de Granby va bien. Mais on doit y aller globalement», estime-t-elle. 

Les conseillers municipaux, Jean-Luc Nappert et Robert Riel, appuient la candidature de Julie Bourdon à la mairie.

À la rencontre des gens

Julie Bourdon affirme qu’il importait pour elle d’annoncer ses couleurs dès le mois de juin afin d’aller à la rencontre des citoyens au cours de l’été. «Je veux être capable de leur proposer quelque chose», fait-elle valoir. 

Déjà, dit-elle, le son de cloche qu’elle a sur le terrain est «très positif». Mais pas question de ménager les efforts pour autant. «Je suis prête. Je continue. Le marathon est jusqu’en novembre», laisse tomber la candidate. 

«Ce programme vise à se donner le meilleur élan pour notre ville afin d’avoir une économie forte et à se doter d’un milieu de vie répondant aux aspirations des Granbyens et des Granbyennes», déclare Julie Bourdon.

Certains engagements feront néanmoins l’objet de sorties médiatiques plus distinctes et détaillées au cours des prochaines semaines, précise de la représentante actuelle du district trois. 

Cette dernière était d’ailleurs entourée jeudi de deux de ses homologues à la table du conseil: les conseillers municipaux Robert Riel et Jean-Luc Nappert. Le premier, qui tentera de se faire élire à nouveau dans le district sept, était également présent lorsque Julie Bourdon a confirmé sa candidature à la mairie en janvier dernier. 

Jean-Luc Nappert, qui a fait front commun avec Mme Bourdon sur différents dossiers au cours des derniers mois, dont la Politique de conservation des milieux naturels de la Ville, dit pour sa part offrir son appui à sa collègue car il se réjouit de sa volonté de travailler en «concertation». «Je veux que la Ville re-travaille en concertation avec les citoyens, les organismes, mais aussi avec les municipalités. Parce qu’on l’a perdu cette histoire-là», lance-t-il. 

M. Nappert a annoncé le mois dernier qu’il ne briguera pas un troisième mandat en novembre. À ce jour, seul le conseiller municipal Jocelyn Dupuis est aussi officiellement engagé dans la course à la mairie.