Valérie Clermont-Girard est l’instigatrice et l’animatrice des soirées Parole & Poésie à Cowansville, les derniers jeudis du mois.
Valérie Clermont-Girard est l’instigatrice et l’animatrice des soirées Parole & Poésie à Cowansville, les derniers jeudis du mois.

Journée du poème à porter: semer la poésie autour de soi

En ce jeudi 30 avril, la poésie prend le monde virtuel d’assaut. La Journée du poème à porter, lancée par l’organisme La poésie partout, se veut une célébration de cette forme d’écriture, encourageant tout un chacun à la faire rayonner et à la partager autour de soi.

«La Journée du poème à porter veut montrer à quel point la poésie est vivante, présente et importante, particulièrement en ces temps de pandémie. Elle est essentielle pour voir les choses sous un angle différent. La poésie nous permet d’avoir une autre vision sur les événements», dit Valérie Clermont-Girard, l’instigatrice et animatrice des soirées Parole & Poésie, qui ont lieu depuis trois ans à Cowansville, sur pause en ce moment.

D’ailleurs, celle-ci reçoit beaucoup de demandes et de questions de personnes impatientes de retrouver leur rassemblement poétique, qui a normalement lieu à L’Archipel, les derniers jeudis du mois, avec un artiste invité suivi d’un micro-ouvert. Ces soirées étant devenues très courrues, elles nécessitent maintenant une réservation à l’avance.

Diffusion de mots

La Journée du poème à porter, qui en est à sa quatrième édition, invite les gens à écrire un poème et à le glisser dans son portefeuille, à l’offrir à un proche par courriel ou courrier, à l’afficher dans sa fenêtre, à l’accrocher ou l’écrire sur ses vêtements ou encore à le plier en origami. Le mot-clic #poèmeàporter peut être ajouté à la fin de statuts Facebook ou Instagram, ou de gazouillis sur Twitter.

Cette journée, qui se veut une célébration de la «porte-parole de la beauté», dit Mme Clermont-Girard, est une occasion de surprendre quelqu’un avec un poème, que ce soit en lui envoyant un texte de son cru, un texte d’un poète publié, ou encore des vers récités dans un mémo vocal.

C’est d’ailleurs ce que fait la Cowansvilloise aujourd’hui: elle s’enregistre et envoie des poèmes de son cru et ceux écrits par d’autres à quelques amis par l’entremise des réseaux sociaux.

Il s’agit de la version francophone de l’événement Poem in Your Pocket Day, une initiative annuelle organisée par l’Academy of American Poets.

«Un poème ne constitue pas un remède contre la maladie, mais il peut néanmoins faire du bien, nous rassembler autrement. Car la poésie demeure, s’adapte et résiste», peut-on lire sur le site de La poésie partout, un organisme à but non lucratif franco-canadien établi à Montréal, dont le président est Jonathan Lamy.

Accidents poétiques

Malgré l’annulation de certaines activités due à la pandémie, comme la distribution de poèmes dans des lieux publics par La poésie partout, le contexte remarquable du confinement et de la grande visibilité qu’apportent les réseaux sociaux permettent un rayonnement tout particulier de la poésie, croit Valérie Clermont-Girard, qui étudie en création littéraire.

«Le poème est devenu nomade. Il faut le sortir du cadre des livres ou du cadre intellectuel. La poésie a un impact encore plus grand quand on la retrouve à des endroits qu’on ne soupçonnait pas.»

«Certaines personnes sont encore réticentes lorsqu’on dit le mot ‘‘poésie’’, mais le fait de tomber sur un vers, une phrase inspirante, ça peut aller toucher tout le monde, ajoute-t-elle. Ce sont des accidents poétiques.» Pour sa part, Mme Clermont-Girard est tombée, aujourd’hui, sur ce vers du poète espagnol Gabriel Celaya, qu’elle a noté: «La poésie est une arme chargée de futur».

Façons de participer

La poésie partout invite aussi la population à consulter gratuitement le livret en ligne contenant une sélection de textes de poètes du Québec, du Canada francophone et des Premières Nations. Pour ce faire, et pour obtenir plus d’informations sur ce mouvement célébrant la beauté des mots autour de soi, consultez le site Internet lapoesiepartout.com/poeme-a-porter.

Un apéro vidéo sur la page Facebook de La poésie partout aura lieu à 17h30, sous la forme d’une séance avec les vidéopoèmes mettant en vedette les textes du livret (avec les voix et les images des poètes). Puis, à 20h, un tirage de cinq livres (au choix parmi les titres du livret) pour les meilleures participations avec le mot-clic #poèmeàporter.

La soirée Parole & Poésie reviendra dès que de tels rassemblements seront autorisés, assure Valérie Clermont-Girard, qui ne se dit pas à l’aise de faire cette soirée en vidéo, «puisqu’il y a quelque chose qui se passe au niveau de la présence des corps au même endroit, au niveau de l’ambiance, qu’on ne peut pas recréer en vidéo. Donc, il faut rester dans la patience, et de mon côté, j’écris.»

POUR CÉLÉBRER LA JOURNÉE DU POÈME À PORTER...

À partir de votre ordinateur ou de votre téléphone :

• Envoyez un poème à vos collègues ou à votre famille

• Ajoutez-le à la fin de vos courriels ou à votre messagerie

• Faites-en votre photographie de profil ou de couverture

• Récitez un poème au début d’une réunion en télétravail

• Enregistrez-vous en train de lire un poème à voix haute

• Partagez-le sur les réseaux sociaux (#poèmeàporter)

Vous voulez faire une activité en famille ou à distance?

• Vous pouvez lire les poèmes à voix haute à tour de rôle

• Inspirez-vous-en pour faire un bricolage ou de la pâte à modeler

• Associez des couleurs ou des formes avec les mots des poèmes

• Discutez de vos impressions générales ou de votre texte préféré

• Remarquez que « porter » touche à la fois aux vêtements et aux souvenirs

• Développez une réflexion à propos de ce que l’on porte sur soi ou en soi…