Jocelyn Beaudoin a récemment été nommé représentant de la région de la Montérégie Est à la Fédération des chambres de commerce du Québec.
Jocelyn Beaudoin a récemment été nommé représentant de la région de la Montérégie Est à la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Jocelyn Beaudoin représentera la Montérégie Est à la FCCQ

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Impliqué à l’intérieur de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi depuis 2019, Jocelyn Beaudoin acquiert cette année de nouvelles responsabilités au sein de l’organisme.

Le 19 juin 2020, il est devenu 2e vice-président de la CCB-M. Une semaine plus tard, soit le 26 juin, il a obtenu une place au conseil d’administration de la Fédération des chambres de commerce du Québec, en tant que représentant de la région de la Montérégie Est.

«La Fédération tient un minimum de trois conseils d’administration par année, explique M. Beaudoin. On peut penser que ce n’est pas beaucoup, mais il y a énormément de travail qui se fait derrière.» Le nouveau représentant de la région fait notamment référence aux différents comités de la FCCQ.

Avec ces nouvelles fonctions, il sera le porte-parole de huit chambres de commerce, c’est-à-dire celles du Mont-Saint-Bruno, du Cœur de la Montérégie, du Bassin de Chambly, de la Région d’Acton, de Haute-Yamaska, de Brome-Missisquoi, de Sorel-Tracy Métropolitain et de la Vallée-du-Richelieu. «On est un lien entre la Fédération et les chambres» de commerce, résume M. Beaudoin.

Assurer le bien-être de l’économie locale

Originaire de Sainte-Cécile-de-Milton et résident de Granby, Jocelyn Beaudoin a à cœur la vitalité des entreprises de la région. «Je me suis lancé dans la chambre de commerce l’an passé parce que je voulais aider nos entreprises d’ici», accorde-t-il.

Durant son mandat, qui devrait durer un an, M. Beaudoin aimerait miser sur la collaboration des entreprises des différentes chambres de commerce du Québec. «Le fait de pouvoir métisser les entreprises leur permettra de se développer», est-il convaincu.

Il compte donc s’investir à l’intérieur des initiatives futures de la FCCQ, notamment un projet d’économie circulaire dont tous les détails ne sont pas encore au point.

L’avocat en droit du travail énonce aussi que la Fédération compte concentrer ses efforts sur le développement de l’économie locale et sur le virage numérique des entreprises québécoises. M. Beaudoin mentionne d’ailleurs que «pas mal de changements à la Fédération des chambres de commerce du Québec» sont à prévoir.