Les nouvelles installations du Parc équestre du Kentucky ont fait le bonheur des visiteurs et des compétiteurs lors des Jeux équestres mondiaux, mais elles ont aussi fait gonfler les coûts de fonctionnement du site.

Jeux équestres mondiaux: des infrastructures lourdes à supporter

En plus du budget de fonctionnement des Jeux équestres mondiaux 2010, qui s'est élevé à environ 70 M$ US, de nombreux investissements ont été faits en marge de l'événement, autant au Parc équestre du Kentucky que dans la ville de Lexington.
Pas moins de 107 M$ d'argent public, provenant de la Ville, de l'État et du gouvernement fédéral, ont été investis pour améliorer et embellir le parc équestre et la ville de Lexington. À cela s'ajoute un autre 151 M$ en projets d'infrastructures majeurs, notamment l'agrandissement de l'aéroport de Lexington et le prolongement d'une autoroute.
Ainsi, le parc de Lexington dispose d'un nouveau manège intérieur construit au coût de 40 M$ et pas moins de 25 M$ ont été dépensés pour améliorer le stade extérieur, notamment pour ajouter des places assises. Des trottoirs et des pistes cyclables ont entre autres été ajoutés.
Augmentation des frais d'exploitation
Si ces nouvelles installations ont fait le bonheur des visiteurs et des compétiteurs lors des Jeux équestres mondiaux, elles ont aussi fait gonfler les coûts de fonctionnement du parc équestre, si bien que depuis 2008, ses dirigeants jonglent avec des déficits récurrents.
Selon ce que rapportait le Lexington Herald-Leader en 2012, le déficit du parc est passé de 47 000$ en 2008 à 2,3 M$ en 2011.
Tous les détails dans notre édition de samedi