La Granbyenne Daphné Poulin est derrière l’initiative Granby en parle, l’un des deux projets retenus à la suite d’un appel lancé par le Carrefour jeunesse emploi (CJE) des Cantons-de-l’Est pour mettre de l’avant l’implication citoyenne des 16-29 ans de la région.

Jeunes « perles rares » recherchées

La jeunesse d’ici sera à l’honneur, le 18 août, dans le cadre de la toute première journée Granby en parle. Des jeunes de 16 à 29 ans seront ainsi invités à partager leurs passions, leurs réalisations et leur expérience de vie sous la forme de conférences Ted Talk.

La Granbyenne Daphné Poulin est derrière cette initiative, qui est l’un des deux projets retenus à la suite d’un appel lancé par le Carrefour jeunesse emploi (CJE) des Cantons-de-l’Est pour mettre de l’avant l’implication citoyenne des 16-29 ans de la région.

C’est d’ailleurs pour briser le stéréotype que « les jeunes ne font rien » et pour souligner que ceux-ci ont plutôt beaucoup à partager que l’étudiante à l’Université de Sherbrooke a décidé de leur offrir une tribune.

« Je suis dans le milieu universitaire et j’ai l’impression que pour avoir de l’influence, pour être écouté, il faut avoir fait une maîtrise ou un doctorat ou être affilié à une chaire de recherche. Pourtant, tu peux avoir des connaissances ou une super belle expérience de vie. Il y a des jeunes qui ont voyagé, qui ont démarré une entreprise ou qui ont vécu quelque chose d’unique. Ce sont des histoires qui méritent d’être racontées, mais surtout d’être écoutées », explique-t-elle.

La formule Ted Talk, des conférences conviviales — et gratuites — au cours desquelles l’orateur interagit avec le public, a été retenue. « Ce n’est pas trop formel et c’est parfait pour les jeunes », croit Daphné, qui est par ailleurs candidate pour le Parti vert du Québec dans Granby aux prochaines élections provinciales.

Appel de candidatures
« Le plus difficile [dans l’organisation de l’événement], c’est de trouver nos petites perles rares ! » lance la jeune femme à propos des vedettes de l’événement.

Granby en parle est présentement à la recherche de conférenciers âgés de 16 à 29 ans désireux d’entretenir les participants du sujet de leur choix pendant un quart d’heure.

D’ici le 20 juillet, les personnes intéressées peuvent soumettre par écrit ou par le biais d’une vidéo l’ébauche de leur conférence via un formulaire dont l’adresse est indiquée sur la page Facebook de l’événement. Quelques-unes se sont déjà manifestées.

Durant la semaine qui suivra, un comité formé de cinq personnes sélectionnera les conférenciers qui prendront la parole. Une quinzaine, voire une vingtaine, seront retenus en fonction de la diversité des thématiques proposées : les métiers, les arts, les passe-temps, l’art de vivre, les voyages ou quelconque expérience de vie digne de mention.

« Je veux que ce soit des sujets dont on n’entend pas nécessairement parler, indique Daphné. On veut partir de l’expérience de quelqu’un et en tirer des apprentissages plus généraux qui vont rejoindre le plus grand nombre de personnes possibles. »

Dans les semaines précédant l’événement, dont le lieu n’a pas encore été déterminé, le comité offrira de l’encadrement aux jeunes conférenciers, pour qui il pourrait s’agir d’une première expérience de prise de parole en public en dehors du milieu scolaire.

Si Granby en parle mettra les projecteurs sur les jeunes, l’événement est pour sa part ouvert à tous, de 9 h à 15 h.

Les détails seront dévoilés sur la page Facebook de l’événement, et il est aussi possible de contacter le comité responsable par courriel, à l’adresse granbyenparle@gmail.com.