La Voix de l’Est
Jean-Pierre Bellemare, l’un des hommes accusés d’avoir enlevé une fillette à Sutton en 2018, voulait avoir accès à internet en prison pour préparer sa défense.
Jean-Pierre Bellemare, l’un des hommes accusés d’avoir enlevé une fillette à Sutton en 2018, voulait avoir accès à internet en prison pour préparer sa défense.

Jean-Pierre Bellemare n'aura pas accès à internet en prison pour préparer sa défense

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Les détenus québécois n’ont pas accès à internet et le tribunal ne fait pas exception pour Jean-Pierre Bellemare. La cour a refusé, mercredi, la demande formulée par l’homme de 53 ans accusé notamment d’enlèvement, de séquestration et d’extorsion.