Le conseiller municipal Jean-François Poulin reprendra bientôt ses fonctions après une pause de plusieurs semaines.

Jean-François Poulin de retour au conseil municipal de Farnham après une pause essentielle

Après plusieurs semaines d’absence, le conseiller municipal du district cinq à Farnham, Jean-François Poulin, reprendra bientôt ses fonctions. Des signes d’épuisement l’ont incité à prendre une pause de ses engagements professionnels pour éviter de vivre à nouveau une dépression, explique avec humilité le principal intéressé.

« J’ai déjà fait une dépression, il y a une douzaine d’années, et je sentais que je commençais à être épuisé. Je connais les signes et je sais que je dois faire attention, a-t-il raconté lors d’une entrevue accordée à La Voix de l’Est. Je suis un gars de projets, d’adrénaline, mais j’oublie que j’ai des limites à respecter envers moi-même. J’étais en train de les dépasser. »

Des épreuves sur le plan familial, mais également en affaires — il tient le commerce Diablement Bon et est entrepreneur en construction — ont marqué les dernières années que le Farnhamien âgé de 45 ans qualifie « d’éprouvantes ».

L’épuisement l’a rattrapé et un moment d’arrêt s’imposait. « J’ai été voir mon médecin et après discussion avec lui, il m’a recommandé d’aller au strict minimum dans tout », explique-t-il.

Au cours des deux derniers mois, il a donc pris une pause de ses engagements professionnels, notamment au sein du conseil municipal. Il a aussi limité ses heures de travail au sein de ses entreprises. « J’ai pris ça au minimum. J’ai pris trois semaines de vacances. Ça faisait quatre ans que je n’avais pas fait ça, que je n’avais pas pris de vacances du tout. J’ai pris du temps pour me remettre d’aplomb », dit-il.

Jusqu’ici, Jean-François Poulin n’avait pas évoqué publiquement la raison de son absence pour différentes raisons, explique-t-il. « J’ai hésité longtemps à en parler vu que je suis dans le domaine des affaires. Certaines personnes vont interpréter ça comme un signe de faiblesse, dit-il. Je ne voulais pas non plus dealer avec des gens qui m’appelleraient pour savoir si mes affaires étaient à vendre. Je gardais ça pour moi et les gens près de moi le savaient. »

Ce repos a été grandement bénéfique, dit-il. « J’ai repris du poil de la bête comme on dit ! , affirme-t-il en rigolant. J’ai plus d’énergie, plus de force. Je vais être prêt à recommencer et à faire mon travail de conseiller. »

M. Poulin, qui adore son travail au sein du conseil municipal, reprendra graduellement ses dossiers. « Je trouve que le conseil, avec le maire, on forme une belle équipe. On est en train d’amener Farnham à un autre niveau. L’ancien conseil a fait ce qu’il pouvait avec la conjoncture qu’il y avait. On est présentement dans une bonne conjoncture économiquement à Farnham. Il y a de beaux projets qui s’en viennent », dit M. Poulin.

Le conseiller municipal siégera à nouveau à compter du mois de septembre. À son retour, il a l’intention d’expliquer aux citoyens présents à la séance du conseil la raison de son absence des dernières semaines.