La récolte n’a jamais été aussi bonne que cette année au Jardin secret de l’Académie Knowlton. En plus d’alimenter les cours et les appétits, l’installation a redonné 300 livres de denrées à la communauté.

Jardin secret abondant à l'Académie Knowlton

Tomates, carottes, laitue, ail, fleurs, oignons et courges poussent en abondance derrière l’école primaire Académie Knowlton, à Lac-Brome. En fait, la récolte n’a jamais été aussi bonne.

La serre et les potagers minutieusement entretenus depuis 2015 ont atteint leur plein rendement cette année, et les 240 élèves de l’établissement anglophone se préparent à célébrer une fête des récoltes, le 27 septembre.

Pour l’occasion, chaque classe mijotera un plat fait de produits ayant poussé dans ce qui a été baptisé Le Jardin secret de l’Académie.

Les élèves ne sont pas chiches non plus: cette année, ils ont redonné 300 livres de denrées provenant de leurs cultures à la communauté locale, sans compter ceux utilisés à leur cafétéria — maintenant dotée d’un bar à salade — et ceux grignotés à la sauvette.

« Ce qui se passe ici ne cesse de m’impressionner, indique la directrice de l’école, Renalee Gore. Ça ajoute une autre dimension à l’école. C’est incroyable. »

Tout a commencé grâce à des parents qui souhaitaient « connecter les élèves à leur héritage agricole », explique Jennifer Muir, coordonnatrice du Jardin secret.

Shelley Mizener a eu l’idée originale, puis Susan et Jennifer Muir (aucun lien de parenté) ont mis les choses en place et rapidement obtenu de l’aide de la communauté tissée serrée de Lac-Brome, que ce soit en temps, en argent ou en dons.

Outil pédagogique

Encore aujourd’hui, ils reçoivent toutes leurs semences et ont hérité de bacs, outils, d’un vieil abri Tempo reconverti en serre à tomate, d’une barque transformée en potager à patates, de réfrigérateurs et même d’un BBQ.

L’endroit est apprécié des élèves et aussi des enseignants qui utilisent le jardin pour leurs cours; des pupitres ont même été installés dans un coin du jardin, entre la serre et les fleurs. « Surtout en science et en anglais », précise l’enseignante Sheila Perry, « mais c’est surtout un endroit pour avoir du plaisir ».

« Les élèves qui ont de la difficulté à l’école aiment beaucoup venir ici, dit Mme Gore. Ils sont fiers de venir y travailler. »

« Moi j’aime lire ici, c’est très relaxant », fait remarquer Isabel Marks, une élève de 6e année. Et j’aime beaucoup récolter des légumes. » Eaden Muir, aussi en 6e année, préfère pour sa part se servir d’une pelle. « Je ne connais personne qui n’aime pas venir ici », dit-il.

Durant l’été, une personne vient s’occuper des installations. Or, l’automne arrive à grands pas et bientôt, il faudra fermer boutique.  

Mais le Jardin secret continuera d’alimenter les cours et les appétits puisque plusieurs denrées seront conservées dans des congélateurs et réfrigérateurs pour l’hiver. Impossible de l’oublier!