Jacques Lapensée a finalement tranché en faveur du quartier Shefford, où il réside, pour briguer les suffrages comme conseiller en novembre.

Jacques Lapensée vise le quartier 4 à Bromont

Après des mois de réflexion, Jacques Lapensée a décidé de briguer les suffrages comme conseiller dans le quartier Shefford, où il réside depuis quelques années.
Vivant à Bromont depuis 30 ans, Jacques Lapensée se dit au diapason de l'électorat. Il est par ailleurs impliqué dans une foule d'organisations, notamment le comité de la famille, les Amis des sentiers et le Centre national de cyclisme. Il connaît aussi bien la sphère politique puisqu'il a oeuvré comme conseiller municipal de 2009 à 2013. Il représentait alors les citoyens du district 1 (Mont-Soleil). 
Selon lui, les astres sont alignés pour un retour à l'hôtel de ville. « Normalement, je solliciterais un troisième mandat. J'ai perdu par seulement 22 voix aux élections de 2013, dit l'ancien enseignant et directeur au secondaire. Je suis très impliqué dans la communauté et j'ai continué à suivre de près tous les dossiers liés au développement de Bromont. [...] Je suis aussi un rassembleur et j'ai une bonne écoute, alors j'ai les atouts pour bien représenter les gens de mon quartier. » 
Conscient du fragile équilibre entre le développement économique, la qualité de vie des citoyens et leur « capacité de payer », Jacques Lapensée souhaite mettre de l'avant plusieurs initiatives. Entre autres, un « comité de réflexion sur les finances de la Ville ». « C'est important d'avoir des projets. On peut dire que ça ne manque pas à Bromont. Mais il faut faire des choix qui répondent aux besoins de la population, fait-il valoir. C'est la base du mandat de conseiller et ça fait partie de mes priorités. »
Dossiers chauds
Parmi les dossiers qui l'interpellent particulièrement figure le projet du Parc des sommets. « On a la chance d'avoir un projet rassembleur autour de la nature et du développement durable. Il faut travailler pour que ça se concrétise », soutient-il. Mettre un toit sur le vélodrome bromontois est aussi incontournable, a-t-il poursuivi. « J'ai travaillé fort comme président du Centre national de cyclisme pour faire avancer le dossier. Et j'aimerais que ça continue comme conseiller. » La réalisation d'une étude de faisabilité pour une piscine intérieure est également du nombre.
Se disant « près de la réalité des jeunes et des familles », Jacques Lapensée n'oublie pas pour autant les aînés. La construction d'un centre communautaire, selon lui, cadre avec cette vision de mieux intégrer les personnes âgées dans toutes les sphères de la collectivité. La mise en place par la Ville d'incitatifs pour la construction ou la transformation de résidences existantes en habitations « bigénérations­ » fait aussi partie de sa liste.
Plus particulièrement dans son district, M. Lapensée voudrait entre autres que les citoyens aient un meilleur accès à la rivière qui sillonne le quartier. « La rivière est un attrait. On l'oublie trop souvent, mais c'est important de la mettre en valeur. C'est une idée parmi tant d'autres, alors je suis toujours ouvert à écouter ce que les gens ont à proposer pour améliorer notre ville. »